Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mardi 25 janvier 2011

Les bienfaits de la luminothérapie du côté des parents

Etre maman, c'est merveilleux, on est toutes d'accord. Mais ce n'est pas que du bonheur (les nulli, arrêtez ici la lecture sinon vous serez sans doute dégoûtée de faire un gnome).

Je pense en particulier aux nuits pourries qui deviennent notre quotidien les premières semaines, les premiers mois, voire les premières années pour les plus malchanceuses.

Ton micro-gnome -la chair de ta chair-, tu l'adores, c'est évident. Mais bizarrement la nuit, tu le détestes. C'est comme ça. Tous les parents ont au moins une fois imaginé filer un somnifère à leur braillard nocturne histoire de le faire taire pendant 10h d'affilée.  

Car une nuit hachée, c'est une journée gâchée.  Y'a pas d'autre mot. T'es cassée. Et quand en plus tu dois te lever à 7h30 du mat' et être d'attaque pour 8h de boulot et 2h de transports en commun, c'est carrément plus la joie.

Sans parler de la mauvaise humeur. Quand tu étais nulli, tu te demandais souvent pourquoi certaines collègues étaient aussi cernées, déprimées et aigries. Maintenant tu comprends : t'es devenue pareille. C'étaient des mamans de micro-gnomes.

La luminothérapie peut t'aider :
Il n'existe malheureusement pas de lit magique (façon sarcophage régénérant à la Stargate) capable de te faire récupérer 120h de sommeil en 2h chrono. Il n'existe pas non plus de robot susceptible de s'occuper de ton micro-gnome à ta place.

J'ai quand même une solution pour t'aider à aborder la journée avec un minimum de sérénité : la luminothérapie

Lumino, métro, boulot, dodo

A quoi sert la luminothérapie :
La luminothérapie permet de lutter contre le baby blues, la dépression saisonnière (la nuit qui tombe à 17h, faut avouer que ça ne donne pas le moral), les troubles du sommeil, la fatigue chronique, la dépression, le décalage horaire...
Ne fronce pas les sourcils, c'est scientifiquement prouvé, notamment par des Canadiens (ne ris pas, ce sont des gens sérieux tabernac').

D'ailleurs, on se sent bien mieux dans sa peau dès que les premiers rayons du soleil caressent notre peau (je te vois sourire, c'est bien, tu viens de te remémorer avec bonheur ton dernier bain de soleil, il y a 6 mois). 

Tiens, pour preuve, tous ceux qui ont des potes qui sont partis aux Seychelles en plein hiver ne me contrediront pas : lesdits amis sont revenus tout bronzés et avec la super patate (t'as juste envie de les taper tellement ils t'éclaboussent avec leur bonne humeur à la Blanche-neige chantant dans les bois).

Cette utilisatrice semble très complice avec sa lampe

Tu l'as bien méritée, ta lampe de luminothérapie !
Investir dans une lampe de luminothérapie, ce n'est pas un achat futile (ça, c'est que te dira ton mari, le radin). Ca peut vraiment t'aider à retrouver de l'énergie pour s'occuper de ton gnome dans la joie et la bonne humeur. Et cette bonne humeur profitera également à ton mari, tes collègues, ton patron, tes amis, tes voisins, ton amant...

Puis ça revient quand même moins cher qu'un séjour de 5 mois dans l'hémisphère sud (mais ce n'est pas donné non plus, je te l'accorde).

Après avoir porté le gnome pendant 9 mois (ton corps s'étant au passage dilaté dans des proportions insolites), puis accouché de façon plus ou moins idyllique (ton ventre est devenu flasque et zébré et tu ne peux plus t'asseoir sans grimacer ; ah ça tu comprends mieux l'expression "un accouchement, ça marque une vie"), tu mérites bien ce chouette cadal pour te récompenser de tes efforts (ça, c'est ce que tu répondras à ton mari en fronçant les sourcils).

Quelques infos pratiques sur la lampe de luminothérapie :
Tu peux poser ta lampe sur la commode ou bien l'accrocher au mur, comme un écran plat. Ou la mettre dans ta cuisine, comme la dame de la photo, qui au passage a l'air complètement stone (mais y'avait quoi dans son café ?). Tu peux aussi l'emmener à ton bureau ou encore à la salle de sport, comme ce cher Brad qui ne se sépare plus de son soleil portatif :

Brad est accro à Lumi, sa lampe de luminothérapie

Il faut quand même savoir un truc : une séance se fait de préférence le matin, et dure au minimum 30 minutes. Mais pendant ce laps de temps, tu peux vaquer à des activités normales : prendre ton petit-déj', lire le journal, regarder la télé, consulter tes mails, faire semblant de ne pas entendre le gnome pleurer, caresser le chat...

Combien coûte une lampe de luminothérapie ?
Chacune des 2 lampes de luminothérapie que l'on voit sur les photos est vendue 199,25 euros sur le site Solvital (coloris noir ou blanc). Il y a d'autres modèles, je te laisse les regarder ici.

En conclusion :
Ca me paraît être une bonne solution pour se requinquer pendant l'hiver. Quelques mois avant mon mariage, j'avais fait une dizaine de séances d'UV pour être moins blanche que ma robe. Et je me sentais vraiment bien lorsque j'étais dans le "sarcophage". 

Avec une lampe de luminothérapie, le principe est le même sauf que l'on ne reçoit pas d'UV (là encore c'est scientifiquement prouvé), ces fameux agents cancérigènes. C'est donc tout bénef' !

3 commentaires:

  1. ça a l'air pas mal, j'en avais déjà entendu parler dans un reportage.

    RépondreSupprimer
  2. C'est très tentant, puis une fois Lumi acheté toute la famille peut en profiter, donc ça rentabilise l'investissement :)
    J'ai hâte que le soleil revienne pour m'installer dans mon transat sur la terrasse !

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai demandée une à chéri comme cadeau de St Valentin !!!!!!!!!!!!!! Merci pour l'article

    RépondreSupprimer