Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mercredi 2 février 2011

Qu'il est bon d'être un gnome

On se dit souvent qu'on prendrait bien la place du chat, qui passe son temps à dormir. Mais franchement, être un gnome, et plus particulièrement un micro-gnome, c'est pas mal non plus.

Micro : "je suis le roi du monde !"

Micro se fait bercer, chouchouter, dorloter... Y compris par son papa. Et oui, le papa d'aujourd'hui est complètement gâteux devant sa progéniture.

Micro : "je l'ai eu, il est complètement gaga"

Micro est toujours nourri en temps et en heure : il lui suffit de brailler jusqu'à ce que tu lui fourres ton téton dans la bouche ou bien la tétine du bib.

Et c'est un vrai p'tit chef qui se fait obéir et respecter par ses parents : si la température ambiante ne lui convient pas, hop, il couine et tu accours pour retirer sa gigoteuse. Si la compote pomme-bananes lui déplaît, hop, il fait la moue et papa se rue dans la cuisine pour choisir un autre parfum.

Micro : "tu me resserviras une part de forêt-noire, tu seras gentil"

Le gnome du XXIe siècle est pourri gâté et surprotégé. Il y a un vrai clivage entre l'éducation reçue par nos parents et grands-parents et celle que nous inculquons à nos gnomes.

A l'après-guerre, ça rigolait pas des masses dans les chaumières. Et y'avait pas de crêpes party. Les gnomes n'étaient pas malheureux pour autant car tout le monde était logé à la même enseigne.

En fin de compte, c'est peut-être ça la clé du bonheur pour un gnome. Du moment qu'il ne sait pas que tel ou tel jouet existe, il n'en aura pas envie et ne sera pas triste si tu refuses de le lui acheter.

Donc ne l'emmène jamais dans un magasin de jouets. Euh et installe-toi dans une tribu au fin fond de l'Amazonie, comme ça pas de télé ni d'internet. Il jouera avec des branches mortes et des crânes d'animaux.

Une gnomette-reine

Bon, soyons sérieux, c'est pas possible. Puis comme moi, tu tiens trop au confort d'être dans une société civilisée, avec tout le confort possible.

Ce qui est super agréable aussi quand tu es un p'tit gnome, c'est que tout le monde te fait des compliments et s'extasie sur toi :
"Oh, comme il est mignon !"
"Comme il a grandi depuis la dernière fois que je l'ai vu !"
"Qu'est-ce qu'elle est éveillée, et sage avec ça !"

Oui, pléthore de flatteries. Et même si la nature n'a pas favorisé un gnome, celui-ci se fera quand même complimenter (phénomène qui disparaît à la pré-adolescence).

En conclusion...
Le gnome rêve de grandir. L'ado rêve d'être indépendant. Le jeune homme rêve de gagner plein d'argent. La jeune femme rêve de trouver le prince charmant et de fonder une famille. La jeune maman rêve de dormir et de prendre la place de son micro-gnome.

Une jeune maman sur le carreau

Et micro-gnome lui, ne rêve pas. Non, parce qu'il a tout ce dont on peut rêver. Franchement ! T'en penses quoi ?

4 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on les chouchoute nos amours. Mais ils le valent bien. Surtout lorsque comme moi, on est passée par un parcours difficile pour réussir à tomber enceinte (fiv etc). Alors c'est vrai qu'il est pourri gâté le bonhomme !

    RépondreSupprimer
  2. J'suis d'accord, on en fait parfois un peu trop. Mais c'est tellement agréable de se recentrer sur sa famille, sur ses enfants, et de faire son possible pour qu'ils sourient 24/24. Puis on est dans une société du plaisir, de la consommation...

    RépondreSupprimer
  3. Je veux redevenir gnome, je veux redevenir gnome LOL !!

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'il y a un recentrage de notre société sur des valeurs traditionnelles en ce moment : le fait-maison, les jouets en bois, les produits bio, le retour à la nature, l'ancrage familial...

    RépondreSupprimer