Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mercredi 30 mars 2011

Il ne fait pas bon respirer en poussette

Dans la plupart des poussettes, le gnome a son visage au niveau des pots d'échappement. On se doutait que ce n'était pas forcément bon pour sa santé, une étude vient de le démontrer.

Le mois dernier, l’Institut de Veille Sanitaire a publié une étude démontrant l’impact néfaste de la pollution de l’air sur la santé. Menée dans 12 pays européens, l’étude "Aphekom" prouve que les microparticules émises principalement par les véhicules roulant au diesel (et par nos industries) sont à l’origine de 15% des asthmes chez l’enfant.

Toutes les villes françaises analysées étaient largement au-dessus du seuil de particules recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Marseille étant la plus polluée d’entre elles, devant Paris et Lyon.

C'est dans ce contexte que l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit plus de 2500 médecins en France, a décidé de mener une étude sur la qualité de l’air à Aix-en-Provence.

Deux poussettes ont ainsi été équipées d'un mesurer le taux de particules fines et ont circulé dans la ville, en empruntant deux trajets différents.

Le capteur est placé dans la poussette

Le résultat est édifiant puisque les taux observés étaient au minimum deux fois supérieurs au taux recommandé par l'OMS.

Or, les microparticules sont reconnues comme cancérigènes et ont de nombreuses incidences sur la santé puisqu'elles favorisent :
- l’asthme,
- les infections ORL,
- les rhumes et grippes,
- l’hypersensibilité aux allergènes alimentaires,
- l’obstruction des coronaires,
- l’infarctus du myocarde (augmentation du risque multiplié par 3 après exposition au trafic),
- l’obstruction des artères carotides (+4.1% d'obstruction / 10 μg/m3),
- le risque d’événements cardio-vasculaires (+ 24% / 10μg/m3),
- le risque d’AVC (+35 % en zone de forte densité routière),
- le risque d’accoucher d’un bébé de faible corpulence.

Evidemment, les enfants et a fortiori les bébés sont beaucoup plus sensibles que les adultes aux microparticules, donc ces résultats sont alarmants. Les pédiatres recommandent ainsi les poussettes hautes, comme la Xplory de Stokke. Mais c'est clair que ça n'est pas suffisant...

Surtout que lorsqu'on y pense, un jeune enfant qui marche a son visage à peu près à la même hauteur qu'un bébé en poussette...

Alors un conseil, si tu habites dans une grande ville, évite de prolonger les promenades en centre-ville avec tes gnomes !

NB : pour accéder au dossier de presse de l'ASEF, clique ici.

5 commentaires:

  1. Je ne pense pas que ce soit à la poussette d'être remise en cause mais bel et bien à la pollution en ville!!!

    On devrait interdire l'accès au centre-ville aux voitures (sauf livraisons, bus, taxis, résidents)... Mille fois moins de pollution et beaucoup moins de morts en plus!

    RépondreSupprimer
  2. C'est clair que c'est bien trop pollué !
    Vivement qu'on quitte Paris...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vécu la canicule parisienne en 2003 et on sortait après 22heures avec les enfants en poussette pour prendre l'air (moins pollué)...

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait, mais a priori lorsque le visage de l'enfant est au niveau des pots d'échappement, l'exposition aux particules fines est plus forte donc plus dangereuse...

    RépondreSupprimer
  5. m'en parle pas ! A Lyon on est régulièrement en alerte pollution... :-(

    RépondreSupprimer