Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

jeudi 5 mai 2011

Rester po-si-tif

Une des clés pour obtenir plus facilement ce que l'on veut de quelqu'un, c'est de bannir les reproches et de toujours présenter les choses de façon positive.

Si par exemple ton mari rentre super tôt du boulot et que tu le retrouves affalé sur le canapé devant la PS3, alors que toi tu es crevée et qu'en plus il faut que tu te tapes le bain du gnome et la préparation du dîner, voici la marche à suivre :

1) évite de te mettre en colère et de dire un truc du genre : "tu es vraiment gonflé, tu t'amuses comme un gamin alors que tu aurais pu au moins mettre le couvert et préparer le repas".

Pourquoi il faut éviter cela ? Parce que d'une, tu vas te mettre dans le rôle d'une mère face à un ado. Et un ado, comme tu le sais, s'en fiche royalement des réprimandes verbales. Et devenir la mère de ton mari, ça craint.

Et de deux, ça risque de déboucher sur un conflit. Pour se défendre, le mari sera tenté d'enchaîner sur des reproches : "Et toi alors, tu crois être une sainte peut-être ? Je te rappelle que tu as rayé la bagnole la semaine dernière et que tu as claqué 200€ en fringues samedi alors qu'on est dans le rouge !". Et là c'est la spirale infernale...

2) réfléchis à une façon de présenter les choses de manière positive. Si l'on reprend notre exemple, il faudra que tu dises plutôt : "chéri, je suis contente de voir que tu as pu te détendre cet après-midi, mais tu sais il est déjà tard, et ça m'aurait fait très plaisir si tu avais pris le temps de préparer le dîner !".

Le mari est pris au piège, il va culpabiliser. Forcément, il sait qu'il a pris du bon temps, et tu lui fais sous-entendre que tu n'es pas heureuse car il n'a rien fait pour la collectivité ce soir. Sauf si tu as épousé le dernier des boulets, il devrait de lui-même éteindre la console et venir t'aider. Et voilà un conflit désamorcé.




Avec un enfant, c'est à peu près pareil. S'il le gnome prend ton vase en cristal pour jouer, évite de hurler "non arrête ça tout de suite et rends-le moi, tu vas le casser !" mais va vers lui, mets-toi à sa hauteur, regarde-le dans les yeux, et dis-lui : "chéri, tu as pris ce vase mais ce n'est pas un jouet, c'est un objet très fragile que tu peux briser en jouant avec, donc je vais le reprendre car tu pourrais te blesser".

Là tu as expliqué à ton enfant pourquoi ce n'était pas bien, ce qui risquait d'arriver et tu lui montres que tu t'inquiètes pour lui avant de t'inquiéter pour ton vase. Tu l'as mis en garde. Et le plus important, tu ne t'es pas énervée, et tout le monde y gagne.

Toujours prévenir avant de punir
Si le gnome continue à faire des bêtises malgré ton avertissement, tu vas passer à l'étape 2 : la menace. Concrètement, tu vas le prévenir que s'il recommence, il va se retrouver puni, et tu lui annonces la punition encourue.

S'il recommence, surtout, mets à exécution la punition annoncée, sinon dans son esprit, tu n'auras aucune parole, aucune autorité, et tu vas morfler pendant les 10 prochaines années. 

Petit conseil, pense à l'avance à quelques punitions avec une certaine gradation. Par exemple, pour une petite bêtise, c'est 5 minutes dans la chambre, pour une grosse bêtise, c'est 15 minutes dans la chambre.

Ne pas culpabiliser
Ne culpabilise pas lorsque tu punis ton gnome. Si tu le fais, c'est pour son bien, pour lui donner des limites, ce qui va le rassurer et l'aider à se construire. Il ne peut pas savoir ce qui est dangereux pour lui, c'est donc toi qui va lui apprendre, avec ton mari (essayez d'être toujours sur la même longueur d'onde pour ne pas perturber le gnome).

Et puis, le laisser seul dans sa chambre pendant 10 minutes ne va pas le tuer... Les parents trop laxistes le regrettent amèrement. Je ne sais pas si tu te souviens de l'émission Super Nanny, mais franchement, ça faisait froid dans le dos : les enfants étaient de véritables tyrans qui dictaient leurs règles à leurs parents qui n'osaient rien dire de peur de contrarier les gosses. C'est le monde à l'envers !

En conclusion : j'essaie de suivre ces règles avec mes enfants. C'est clair qu'en présence d'une grosse bêtise, je n'aurais peut-être pas la présence d'esprit de garder mon calme et de dire les choses posément, mais bon, en attendant je m'entraîne avec les petites bêtises du moment (le gnome qui a dessiné sur le parquet avec un feutre orange par exemple). 

Et toi, comment fonctionnes-tu dans ce domaine ?

12 commentaires:

  1. A l'instinct, et ça craint du boudin ! LOL

    RépondreSupprimer
  2. Que de bons conseils ! Je suis un peu trop impulsive et ça dégénère souvent en petites disputes à cause de ça... Je devrais faire des efforts pour rester calme, et positive :)

    RépondreSupprimer
  3. pas toujours facile de dire les choses poliment, calmement surtout quand TOI, tu t'es taper ta journée de femme à la maison avec tout ce qui va avec... alors oui, pacifique un peu mais faut pas pousser hein! ;-)))))

    RépondreSupprimer
  4. Pas facile de rester zen en toutes occasions, mais tu as raison, il faut essayer d'appliquer ces conseils pour que la maisonnée soit harmonieuse. Ce sont des conseils très matures, très justes. Si seulement mes collègues de travail les appliquaient...

    RépondreSupprimer
  5. et ton mari, si après tout ça il ne fait pas le dîner, tu le mes 15 minutes dans la chambre????Le mien va adorer!!!! Non, tu as parfaitement raison, et c'est ce que j'applique...la plupart du temps!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Super cet article!!!
    Même si moi j'ai bien peur d'avoir du mal a etre zen car ce n'est pas mon temperament...

    RépondreSupprimer
  7. Tu essaies de nous persuader ou de te persuader en écrivant ça? Bravo si ça marche chez toi mais chez moi, aucune chance! On doit être la famille Adams... Si une de mes filles se met à toucher le vase en cristal, je n'ai qu'une solution : me jeter sur elle, comme au rugby, pour rattraper l'objet qu'elle va s'empresser de balancer dès que possible! Par contre, elles avaient super peur de Super Nanny alors quelques fois je les menaçais de lui téléphoner :0))) (mère indigne!)

    RépondreSupprimer
  8. @ Mamanjuju : hihi j'imagine que ça file droit alors !

    @ Aurélie L. : merci ! Plus facile à dire qu'à faire c'est sûr, mais prendre conscience qu'on s'énerve un peu trop facilement est déjà un sacré pas en avant vers la zen attitude !

    @ mistinguett : il y a des journées où l'on n'a plus aucune patience c'est vrai ;)

    @ anonyme : merci ! Si tout le monde essayait de désamorcer les conflits en communiquant et en respectant son interlocuteur, c'est clair que les relations professionnelles seraient bien meilleures :)

    @ mamanbavarde : hihi, pourquoi pas ? Quitte à me faire détester, avec mon mari nous ne nous sommes jamais disputés en 6 ans parce qu'on communique beaucoup et on n'élève jamais la voix, et ça me va très bien comme ça !

    @ ANAIS : merci ! C'est difficile pour tout le monde de garder son calme, mais il faut essayer de se contrôler surtout face à un enfant car c'est une éponge qui reproduit les comportements de ses parents. Je suis loin d'être parfaite et d'être super patiente, mais je fais des efforts avec les gnomes car je ne veux pas leur donner un mauvais exemple... On peut régler une situation conflictuelle dans le calme :)

    @ Leboableu : Mon grand est encore jeune et n'a jamais fait de grosse bêtise, c'est peut-être pour cela, mais chez moi ça marche. Ne pas s'énerver apporte une qualité de vie :)

    RépondreSupprimer
  9. idem ici sauf qu'a la place de la punition ils perdent des points qui donnent un present en fin de semaine (bonbon,ciné etc...)

    et sa marche aussi avec le mari lol

    RépondreSupprimer
  10. j'essaie, j'essaie aussi de rester calme et cool, mais par fois ça ne marche pas !! alors je sort le fouet .... et tout le monde au boulot ...non mais oh!!! ;-P

    RépondreSupprimer
  11. Maryvonne Liegaut7 mai 2011 à 00:50

    Je suis d' accord avec toi. Raisonner gentiment mais fermement, en expliquant pourquoi ce n' est pas bien, est à mon sens la meilleure solution.
    Maintenant, si l' enfant n' écoute pas, l' emmener dans sa chambre (sans hurler). J' ai pratiqué avec mon deuxième, adorable mais parfois colèrique "je t'emmène dans ta chambre, et tu reviens quand tu seras calmé", et ça marchait.... Le plus drôle, c' est que, devenu grand, il a appliqué cette façon de faire à notre chien. Une bêtise, 5mn dans la chaufferie.... Il a, je pense, reproduit ce que je faisais quand il était petit, lol, comme quoi ça ne l' a pas traumatisé. Bisous Christelle <3. Merci de ta réponse à Anaïs qui est une petite (eh oui) pile électrique <3

    RépondreSupprimer