Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mardi 15 novembre 2011

Chéri, tu vas être papa !

Je me suis souvent demandé comment on pouvait rendre l'annonce de la grossesse poétique alors que la plupart du temps, le Mâle se ronge les ongles en regardant du coin de l'oeil le test de grossesse qui est sagement posé sur une surface plane depuis 1 minute 30.

Et oui car le Mâle est quelqu'un d'intelligent, qui comprend vite en te voyant sauter du lit à 7 heures pétantes fraîche comme un gardon et souriante comme Cerise de Groupama que quelque chose se trame (sinon, tu peux aussi le prévenir).

Surtout si la chose était planifiée et que vous avez usé le sommier comme jamais 3 semaines auparavant. A fortiori si la contraception a été abandonnée et que le choix du prénom vous taraude déjà.

Après cette merveilleuse période d'ébats façon Panpan lapin en chaleur, le Mâle espère secrètement que ça ne marchera pas du premier coup histoire de remettre ça le mois suivant (le mien a du être déçu car deux fois du premier coup et une fois par surprise). Et toi par contre, tu sais déjà qu'un test négatif sera vécu comme un échec. En particulier lorsque tu veux tomber enceinte pour la première fois et que tu ne sais pas encore si ta plaine et le terreau du Mâle sont fertiles.

Le grand jour du test de grossesse est arrivé. Pour le gnome, il me semble bien que j'ai annoncé la nouvelle en hurlant "je suis enceinte" dans les oreilles du Mâle et en lui posant le test encore tiède sur le torse alors qu'il venait à peine d'émerger et qu'il n'avait pas ses lunettes. Avant toute réaction, il a donc cherché sa monture (ses lunettes), a regardé le bâtonnet (ouf, c'était un test digital avec le mot "enceinte" écrit en toutes lettres), puis a laissé exploser sa joie (en réprimant un léger baillement parce que quand même, il n'était que 7h30 du mat').

En fait, je ne me voyais pas attendre son réveil complet, puis aller chercher une carte ou une paire de chaussons ou que sais-je et fourrer le test dedans. La joie, c'est de porter notre enfant, pas de l'annoncer d'une façon "romantique".  Puis j'étais tellement impatiente de partager la nouvelle...

Tu peux aussi lui offrir ce livre

Pour Poupette, ce fut une surprise. Mais le Mâle était à mes côtés en attendant le résultat, et forcément, quand j'ai hurlé (oui je suis une fille qui hurle quand elle est contente), il a évidemment compris, et nous étions à la fois surpris et heureux de cette bonne nouvelle.

Pour numéro 3, ce fut différent. Le test urinaire fut, à ma grande surprise, négatif. C'est sans doute présomptueux, mais je nous croyais les rois de la fertilité et je n'imaginais pas que ça ne marche pas du premier coup. Surtout que j'avais déjà des symptômes "typiques". Mais quand on veut un bébé, on imagine souvent tout un tas de choses, on somatise, bref, on ne peut pas se fier aux signaux envoyés par le corps, ce galopin. Donc petite déception, mais on s'est vite consolés en se disant que ce serait pour le mois prochain ou celui d'après et que de toute façon, il n'y avait pas le feu au lac (ni à la forêt).

En prévision d'un week-end pintage au Mojito et à la Margarita (à consommer avec modération huhuhu), je décide tout de même de faire une prise de sang deux jours après histoire d'être sûre à 100% que je n'étais pas enceinte. Et oui car malgré tout, ça me chiffonnait d'avoir 3 jours de retard de règles. J'étais sur Paris cet après-midi là, pour assister à un cours de cuisine avec Babymoov et Mamanchef. Je savais que je ne pourrais pas aller récupérer mes résultats, mais je pouvais téléphoner à partir de 17h. Et là tu imagines bien que dès que le cours fut terminé, j'ai appelé le labo, et après avoir filé mon numéro de dossier la biologiste m'annonce : "oui c'est bien un début de grossesse, félicitations vous êtes enceinte !".

Grosse bouffée de joie qui monte jusque dans mes joues, je ne crie pas car je suis en pleine rue du côté de Bastille entourée d'inconnus (je sais me tenir tout de même), mais le coeur y est. Et là l'horreur, comment ne pas le dire immédiatement au Mâle alors que je ne suis pas foutue de garder ce genre de chose pour moi. Finalement je lui passe un petit coup de fil pour lui demander de venir me chercher au métro, je me dis que ce sera toujours 15 minutes de moins avec ce secret à garder.

Et là la boulette, en ouvrant la portière de la voiture, j'affiche sans le vouloir un énorme sourire niais qui occupe tout mon visage. Le Mâle percute de suite sans même me laisser le temps d'en placer une ! Oui, en même temps, il savait que j'avais fait la prise de sang le matin même, et ce sourire, il le connaissait bien. Il paraît même qu'il le sentait déjà lorsqu'il m'avait eue au bout du fil.

Donc voilà, j'essaie un peu bêtement -et mollement- de dire : "non, non, j'en sais rien, d'ailleurs je ne suis même pas allée chercher les résultats", mais ça ne marche pas. Et là je me dis : "encore heureux que je ne me sois pas fait chier à acheter un truc qui fait penser à un bébé avec une carte et un petit mot niais à l'intérieur, car j'aurais vraiment perdu mon temps" ! Et puis je lui ai dit, et c'était merveilleux, et on était heureux, et c'est bien là le principal.

Plus besoin de parler en portant ce siouper t-shirt

Au fond, avec le recul, je ne regrette rien de ces annonces "à la sauvage". On est assez cucul la praline au quotidien sans devoir en rajouter une couche. Les souvenirs les plus merveilleux qu'on garde de son enfant, c'est avant tout sa naissance, l'échange des premiers regards, le peau à peau, la première tétée, le retour de la maternité, le premier pipi sauvage en plein changement de couche, les premiers rires, les premiers pas... Et pas forcément l'annonce au Mâle (cela n'engage que moi bien sûr !).

Pendant la grossesse, mon plus beau souvenir, c'est la première échographie : ma-gique. On a un rendez-vous fixé deux mois en avance auquel on pense sans arrêt, on ne sait pas bien où l'on va mettre les pieds (dans des étriers ?) ni ce qui nous attend (par où va-t-elle passer la gentille dame de l'échographie ?). On est déjà inquiète : est-ce que le bébé va bien, est-ce qu'il se développe normalement ?

Puis soudain son petit corps apparaît sur l'écran et là le temps se fige. On pourrait le regarder des heures (si la nana n'appuyait pas comme un marteau-piqueur sur ton ventre). La grossesse se concrétise : on prend vraiment conscience du miracle de la vie. Et on commence doucement à endosser son rôle de (futur) parent ; c'est un vrai déclic, surtout pour le Mâle d'ailleurs, qui a besoin de voir pour y croire.

Bref, je suis nulle pour annoncer au Mâle qu'il va être Papa, mais je l'assume (puis ce qui serait vraiment nul, c'est de l'annoncer par sms).

NB : ceci est ma participation au mardi tout doux de Maman@home.

14 commentaires:

  1. Pareil pour moi, incapable de préparer quelque chose de romantique, j'ai juste sauté dans les bras de mon mari pour lui annoncer la bonne nouvelle !

    RépondreSupprimer
  2. "j'ai annoncé la nouvelle en hurlant "je suis enceinte" dans les oreilles du Mâle et en lui posant le test encore tiède sur le torse alors qu'il venait à peine d'émerger et qu'il n'avait pas ses lunettes."
    >>> MDRRR !

    RépondreSupprimer
  3. C'est dingue, moi je ne m'en rappelle pas ..... Merdouille alors, ça va me travailler cette histoire !!! J'ai du brailler je pense .... comme toi !!! hihi

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'adore ce genre d'annonce spontanée ^^
    Et moi c'était à 9h du mat' alors qu'il était rentré du boulot à 6 mouaahahah

    RépondreSupprimer
  5. Trop beau ton texte. J'ai juste envie d'etre enceinte mantenant. Bravo :D

    RépondreSupprimer
  6. super cet article, j'ai adoré, l'humour on voit que tu es heureuse

    RépondreSupprimer
  7. Maryvonne Liegaut15 novembre 2011 à 22:38

    Ici, deux fois le même scénario:
    Le mâle passe la tête à la porte d'entrée, en rentrant du boulot et dit "Alors ?"
    Et moi je fais doucement oui avec la tête.
    Puis on crie et on danse, lol.
    Il faut dire qu' il nous a fallu 14 mois d' attente pour grande naine et 24 mois pour petit nain....
    Émouvant ton article, Christelle. Je te souhaite de tout coeur une belle grossesse !!!!

    RépondreSupprimer
  8. Excellent! Moi pour annoncer le Loup j'ai réveillé Mamour (très frais d'un lendemain de cuite), je l'ai forcé à boire une gorgée de café et je lui ai jeté le test pipi à la figure en criant "tu vas être papa!!!"
    Bon il a moyennement apprécié les gouttes de pipi...

    RépondreSupprimer
  9. Il tombe bien ce post...Je suis maman de 2 garçons, nous sommes en essai bb3 ( les 2 premières annonces ont été différentes l'une de l'autre! La première j'avais 20 ans...donc nouvelle un peu difficile pour le papa, mais la 2ème 4 ans après, une grande éclate de joie).
    Là...j'ai fait un test négatif il y 5 jours, sauf que maintenant je suis à 2 jours de retard, aucun symptôme de quoi que se soit, et comme une impression d'un petit quelque chose...( c'est marrant cette coïncidence!)L'homme sait que j'ai du retard, je pense que quand j'irais faire une prise de sang demain, il le saura, il le verra ( si...c'est positif évidemment). Pas besoin de chichi non plus chez moi!
    Après, il est clair que chacune le fait comme elle le sent, ça dépend des couples! Le principal c'est le résultat: le bébé!

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai jamais fait d'annonce spéciale à Mr Réglisse, pour moi il était naturel qu'il sache sans fioritures particulière ;)

    RépondreSupprimer
  11. J'adore ton article que je trouve très amusant. Merci pour ce bon moment. Bises et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  12. Amusant et émouvant, bravo maintenant j'ai encore plus envie de revivre ça !

    RépondreSupprimer
  13. @ Laetitia N. : c'est bien là le principal au fond :)

    @ Valérie : et oui, véridique ! Et je suis sympa, je crois bien que j'avais remis le capuchon sur la tige pleine de pipi :p

    @ Bernadette : en même temps brailler pour annoncer l'arrivée prochaine d'un bébé, c'est de circonstance non ? ;)

    @ Stéphanie : hahaha j'imagine bien sa tête !

    @ Mlle Toutouille : merci ! Ben écoute, ce n'est pas moi qui vais t'en empêcher !

    @ Vanilla : merci ! Tout à fait, je suis comblée !

    RépondreSupprimer
  14. @ Maryvonne : merci Maryvonne ! C'est très mignon ton annonce au Mâle :) Quand c'est attendu depuis de nombreux mois, j'imagine que c'est encore plus intense !

    @ AnnaPoubelle : excellent je te reconnais bien là ! La prochaine fois, remets le capuchon, et puis imagine que ton test soit tombé dans sa tasse de café mdr

    @ Marie-Hélène : tu as tout à fait raison ! Je croise fort les doigts pour toi :)

    @ MissBrownie : ben oui après tout, ce n'est pas la peine de faire compliqué quand on peut faire simple !

    @ Glycine blanche : Merci à toi, bises !

    @ Elise : Et bien feu vert Elise ! ;)

    RépondreSupprimer