Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

dimanche 8 juillet 2012

Allaitement : pas si simple que ça !

A première vue, l'allaitement maternel paraît simplissime voire inné : la maman accouche puis pendant le peau à peau, son bébé cherche rapidement le sein et va commencer à téter, instinctivement. Et ensuite ce n'est que du bonheur... Mais encore faut-il passer les terribles 3 premiers jours qui précèdent la montée de lait !

J'avoue que je suis un peu surprise de n'avoir jamais entendu parler dans la presse spécialisée de ce que j'appelle "l'épreuve des 3 premiers jours". Certes bébé est adorable comme tout et a trouvé comme un chef où se faisait le ravitaillement, mais tant que c'est du colostrum, il y a de petites quantités et les tétons deviennent rapidement super douloureux car ils ne sont guère habitués à être sollicités de la sorte !

Dès le deuxième jour, les crevasses apparaissent et l'allaitement devient vite un mélange de plaisir et de contrainte du fait de la douleur. Le troisième jour c'est le pompon : chute des hormones, fatigue des deux premières nuits, douleur des contractions (et oui les contractions continuent même après l'accouchement) et surtout la souffrance engendrée par les tétons qui se font mâchouiller à longueur de journée !

Pour Poupette, j'avais béni les bouts de sein en silicone Avent, qui m'avaient permis de passer ce cap difficile. Mais Titange ne les a pas du tout acceptés, il voulait du 100% nichon ce coquin. La pommade à base de lanoline (Lansinoh) ne m'a guère soulagée, bref c'était galère car la souffrance des crevasses gâchait l'immense plaisir de nourrir mon bébé.

Et là coup de pot, la sage-femme qui m'avait suivie pendant la menace d'accouchement prématuré et qui est revenue faire le Guthrie à Titange m'a donné un remède miracle : les compresses Hydrogel de Medela. J'en ai acheté un paquet à Natal Services (13,40€ le pack de 4 compresses) et en 2 jours mes crevasses avaient presque entièrement cicatrisé !

En fait on colle une compresse sur chaque mamelon (ça ressemble aux pansements anti ampoules) et ça a un effet rafraîchissant très bénéfique pour cicatriser en plus d'éviter au téton meurtri de coller au soutien-gorge d'allaitement. Avant la tétée, il suffit de décoller délicatement le patch, de le mettre de côté et de rincer le sein. C'est réutilisable pendant 24h (on peut même aller jusqu'à 48h d'utilisation). J'en ai recommandé dans une parapharmacie sur le net (12,9€ le pack de 4 compresses) histoire de pouvoir faire une "cure" de temps en temps car bien que la montée de lait soit venue dès J3, c'est parfois un peu sensible (mais rien à voir avec les premiers jours).

Dans ma maternité, ils recommandent l'allaitement à la demande qui permet au bébé de moduler ses tétées selon ses besoins, mais du coup je suis sollicitée une dizaine de fois par jour. Sur le site de la Leche League, ils recommandent également cette façon de faire et c'est très rassurant de lire qu'il est tout à fait normal qu'un bébé passe autant de temps au sein :

"Une fois revenue de la maternité, laissez-vous guider par votre bébé. C'est lui qui vous fera savoir quand il sera de nouveau l'heure de la tétée. Puisque le lait maternel est digéré plus rapidement (au moins deux fois plus vite et plus complètement) que le lait de vache (lait artificiel dit de substitution), votre bébé au sein pourra téter plus tôt que son homologue nourri au biberon. Souvenez-vous de la loi de l'offre et de la demande : plus le bébé tète, plus votre corps produit de lait.

En moyenne un bébé tète 8 à 12 fois par 24 heures. Il arrive qu'une mère ait l'impression que son bébé est “tout le temps au sein”, particulièrement les trois ou quatre premières semaines, et elle se demande si cela signifie qu'elle n'a pas assez de lait pour satisfaire ses besoins. Si votre bébé est de ceux-là, vous pouvez facilement vous rendre compte s'il prend assez de lait : il faut qu'il mouille bien de cinq à six couches jetables par jour (ou six à huit couches en tissu) en ne prenant que votre lait. Les bébés ont des “poussées de croissance”, des périodes où le bébé accroît soudainement le nombre de ses tétées. Elles se produisent habituellement vers l’âge de 2 ou 3 semaines, 6 semaines et 3 mois.

Souvenez-vous que les nouveau-nés tètent pour bien d'autres raisons que pour assouvir leur faim. Votre bébé peut téter “tout le temps” d'après vous, parce qu'il aime le sentiment de sécurité qu’offre le contact corporel intime associé à l'allaitement, parce qu'il a besoin de satisfaire son besoin de succion ou parce qu'il trouve que les battements de votre coeur ou la douceur de votre peau sont une grande source de réconfort alors qu'il s'adapte à ce nouveau monde". 


Au final, j'ai eu du bol d'avoir ces compresses qui ont permis de supprimer la douleur des crevasses ! Et pourtant j'avais essayé plusieurs positions comme le ballon de rugby ou l'allaitement allongée, mais rien n'y faisait. Pour moi, c'est vraiment ce cap des premiers jours qui est difficile, ensuite, ça roule ! Je pense qu'il y a sans doute beaucoup de jeunes mamans qui laissent tomber et j'espère vraiment que cet article pourra redonner de l'espoir à celles qui se demandent si elles vont pouvoir supporter la douleur des premières tétées et des crevasses.


Certes, l'allaitement est fatigant car le papa ne peut pas aider en donnant un biberon de temps en temps (quoique en tirant son lait...), et il faut encore se priver de Champagne pour quelque temps ! Mais quel plaisir de voir son bout de chou qui s'endort repu au sein, quelle satisfaction de pourvoir à tous ses besoins de la façon la plus naturelle qui soit !

19 commentaires:

  1. Oh merci beaucoup pour cet article et ce non tuyau des compresses. Pour Poussin j'ai eu des crevasses que rien ne faisait passer et je me souviens encore de la douleur... Là au moins si ça revient quand notre Petit Oeuf sera sorti, je sais vers quoi me tourner !!!!
    Bisous et profite bien de ton petit bout :) et encore félicitations au passage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! J'espère que ce bon tuyau va te permettre d'avoir un début d'allaitement serein ;-) Bonne fin de grossesse et merci !

      Supprimer
    2. Concernant l'alcool, la mere qui allaite peut boire moderement car 1 consommation d'alcool s'elimine en 2-3 h et si les tetees sont plus espacees que 2-3h, alors il ne reste plus dalcool residuel dans le sang de la mere et donc dans le lait maternel...

      Supprimer
    3. Concernant l'alcool, la mere qui allaite peut boire moderement car 1 consommation d'alcool s'elimine en 2-3 h et si les tetees sont plus espacees que 2-3h, alors il ne reste plus dalcool residuel dans le sang de la mere et donc dans le lait maternel...

      Supprimer
  2. J'ai morflé pendant une semaine, bouts de sein en sang, je me suis accrochée mais j'aurais aimé connaître ces compresses ! J'ai tenu en me mettant de la bpanthene après chaque tétée. J'avais aussi des coupelles qui évitaient au mamelon d'être en contact avec mes vêtements mais impossible de sortir avec ! Bref c'était tout sauf simple mais après quel bonheur comme tu dis. Ma jolie princesse a ainsi pu profiter des bienfaits du lait maternel pendant 6 mois (tire lait bien utile à la reprise du boulot...). Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien d'avoir tenu le coup ! Le coup de la Bpanthène je ne connaissais pas, j'en mets sur les fesses de bébé et c'est méga collant, du coup je te pose la question : pas trop galère à laver avant chaque tétée ?

      Supprimer
  3. Le plus dur c'est quand même la privation de Champagne ...
    Bon courage ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tour a fait possible de boire de l'alcool pendant l'allaitement. 1 consommation par ex:1 verre de vin est eliminé en 2-3 h et donc ne sera plus dans le lait maternel. Au canada et aux usa, on dit bien aux jeunes meres qu' elles peuvent boire moderement du moment que cette consommation a le temps d'etre eliminée il n'y a aucun probleme. .. Alors perso, je bois mon petit vere de vin blanc le soir et je sais que je ne réallaite que 3-4 h plus tard, donc j'ai la conscience tranquille et je me fais plaisir :)

      Supprimer
    2. Il est tour a fait possible de boire de l'alcool pendant l'allaitement. 1 consommation par ex:1 verre de vin est eliminé en 2-3 h et donc ne sera plus dans le lait maternel. Au canada et aux usa, on dit bien aux jeunes meres qu' elles peuvent boire moderement du moment que cette consommation a le temps d'etre eliminée il n'y a aucun probleme. .. Alors perso, je bois mon petit vere de vin blanc le soir et je sais que je ne réallaite que 3-4 h plus tard, donc j'ai la conscience tranquille et je me fais plaisir :)

      Supprimer
  4. C'est un bon truc à savoir!!
    Pour ma part, je touche du bois...je n'ai eu que 5 jours de crevasse aux 3 mois de ma première...puis plus rien...et rien de rien pour le deuxième qui tète depuis...18 mois (24 mois pour la 1ère...)
    C'est vrai que les 1ers jours sont difficiles, on a les seins prêts à exploser, hyper sensibles, et quand bébé est glouton...on a envie de baisser les bras...j'ai failli pour le deuz, vorace qu'il était mais j'ai tenu et avec qq bibs de complément, le cap a été franchi et depuis, il a jamais repris du bib...
    Il faut du soutien (gorge et autre) car c'est pas évident mais quand ça roule, quel pied!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha pas mal le coup du soutien-gorge ;-) Franchement pour moi ce sont vraiment les 3-4 premiers jours qui sont durs, ensuite ça va nettement mieux ! Par contre c'est un peu dur car l'allaitement à la demande fait que je suis moins disponible pour mes deux autres gnomes mais heureusement ils jouent ensemble et sont plutôt sages ! En tout cas je suis contente de voir mon petit ange rassasié, il a une super courbe de croissance :-) Bravo pour tes allaitements longue durée, c'est génial !!!

      Supprimer
    2. J'ai signé pour des CAI : contrats d'allaitement indéterminés!!!
      OUi, tant que tout va bien et que je fournis, on continue, même le doc pas hyper ouvert, m'a dit de faire comme ça!
      Je suis en congé parental donc c'est largement plus simple mais quand j'ai rebossé pour la 1ère, ça a marché...je vais bientôt le raconter sur mon blog!!!
      Et ils n'ont jamais vraiment voulu du bib, même avec mon lait...mais j'ai trouvé des solutions alternatives donc ça roule!
      Et le papa n'a pas éprouvé de manque pour les nourrir donc nickel...chacun doit trouver son mode de fonctionnement!!

      Supprimer
    3. Tu as bien raison, il ne faut pas se mettre de pression (hormis dans les nichons :p ) ! Je crois qu'il faut vraiment garder en tête que l'allaitement doit être un plaisir et non une contrainte ou une source de stress. Et comme toi mon mari ne ressent aucune frustration à ne pas nourrir Titange (ça viendra bien assez vite avec la diversification alimentaire à 6 mois), donner le bain, des bisous et des câlins, c'est aussi bien !

      Supprimer
  5. Moi, je sais pas si c'est le fait d'avoir de tous petits seins, mais j'ai pas souffert au début (ni durant les neufs mois qu'a duré l'allaitement).
    Par contre, je me sentais un peu frustrée de ne pas avoir de temps, et je voyais mon compagnon qui ne profitais pas de ces merveilleux moments; du coup, dès la deuxième semaine, j'ai tiré mon lait tous les soirs (tire-lait électrique prescrit par Dr), l'équivalent de 2 têtés, qu'il donnait en biberon; au final, tout le monde s'y retrouvais... Papa était aux anges, moi, je pouvais faire un peu de peinture, et Léonor a commencé trés tôt à faire ses nuits (le ventre bien rempli!)
    Bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien de la chance de n'avoir jamais eu de crevasse ! J'ai moi aussi un TL électrique (Symphony de Medela, qui est génial !) et je tire mon lait lorsque je sens que j'en ai de trop (je prends mes précautions pour éviter une éventuelle mastite !), du coup mon mari a dû donner un biberon de lait maternel à Titange 4-5 fois depuis sa naissance. Et une fois j'avais tiré mon lait pour profiter de l'Aqua mundo pendant notre séjour au Center Parcs... Je pense qu'il y a beaucoup d'autres façons pour un papa de s'investir comme donner le bain, faire un câlin en peau à peau, porter bébé, lui faire un massage... Mais c'est clair que ça permet d'avoir un peu de temps pour soi !

      Supprimer
  6. Enceinte de mon premier enfant, je souhaite allaiter et donc je prends note de tes précieux conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je te souhaite une belle fin de grossesse et un allaitement réussi !

      Supprimer
  7. Ah les débuts de l'allaitement, pffiou il faut s'accrocher et je trouve qu'on est vraiment mal préparé. On nous rabâche les oreilles avec l'accouchement et rarement un mot sur l'allaitement. J'ai connu les crevasses et la solution bout de sein en silicone, prise de poids faible et tout ce qui va avec. Heureusement qu'avec de bons conseils notamment de la part de la leach league, mon allaitement aura duré 13 mois ))

    Merci pour le conseils des compresse, à tester avec bébé 2 qui arrive.

    RépondreSupprimer