Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

lundi 24 juin 2013

Je passe mon tour !

Bon sang mais quelle pression... Toujours sous les flashs des paparazzis, à devoir faire attention à ce qu'elle porte, à ce qu'elle dit, à l'image qu'elle renvoie. Elle se doit d'être parfaite. Plus encore, elle se doit d'égaler la mère de son époux. Celle qui était adulée. Celle qui est décédée brutalement et dont la disparition a plongé le monde entier dans l'effroi.

Etre enceinte, c'est souvent une joie. Les premiers mois sont certes parfois éprouvants : à cause des nausées, des vertiges, de la fatigue, de la peur de la fausse couche... Mais lorsqu'on porte le futur héritier du trône, ces désagréments et ces appréhensions sont démultipliés. Sans parler de la pression familiale, intense, qui n'arrange rien...

Pas le droit aux mocassins, même enceinte...

Beaucoup de jeunes femmes la jalousent. Princesse, ça sonne bien, ça fait rêver. On a droit à un mariage digne d'un Disney. On est pomponnée, mise en valeur et on n'a pas de soucis financiers. On a plein d'amis. On a les meilleurs médecins à sa disposition et une somptueuse suite réservée à la maternité. On a toutes sortes de coachs et de conseillers pour être toujours au top.

Contrairement à sa belle-mère Camilla, Kate est aimée par le peuple britannique. Ce doit être grisant. Un peu comme une rock star qui chanterait devant une foule de fans en délire. Car ils sont nombreux à venir l'admirer et à se passionner pour cette belle histoire d'amour. Il y a d'ailleurs des centaines d'assiettes, de mugs et de petites cuillères à l'effigie du couple princier, c'est dire. La future Reine côtoie bon nombre de célébrités, de têtes couronnées, de personnalités puissantes et influentes. Elle a même sûrement le numéro de portable de Stéphane Bern.

Et pourtant je ne l'envie pas. Hier soir, il y avait un reportage sur cette grossesse royale, annoncée comme l'évènement de l'année 2013, rien que ça. Des Anglais affirmaient que cet enfant, c'était aussi un peu le leur car il serait amené à régner sur le peuple britannique. Une femme disait même que c'était super excitant et qu'elle avait hâte que ce bébé naisse, comme s'il s'agissait de celui de sa propre fille.

Je ne supporterais pas qu'on dise ça de mon enfant, qu'on se l'approprie avant même qu'il ne naisse. Il n'appartient pas à un peuple et il n'a pas à être livré en pâture aux photographes pour faire les choux gras des tabloïds ou redorer l'image de la monarchie. Pourtant, c'est un peu ce qui l'attend. Cet enfant n'aura pas une vie normale mais une vie "royale". Avec ses avantages et ses -nombreux- inconvénients. Une vie soumise au respect de l'étiquette. Une vie dont les moindres détails seront passés au crible par les gens bien pensants (et médisants). Une vie remplie d'obligations.

Alors vous m'excuserez les amis, mais si un jour un prince me faisait sa déclaration, je lui dirais d'aller voir ailleurs. Car je suis trop bien avec le Mâle.

Je peux tenir un blog et y raconter plein de conneries (d'ailleurs je ne m'en prive pas).

Je peux me mettre en bikini dans le jardin même si j'ai la touffe qui dépasse un peu du slip (tu vois, je te le disais).

Je n'ai pas à saluer tous les gens que je croise avec un sourire figé façon Miss France.

Je peux passer des heures à imiter un tigre ou une biquette pour faire rire les gnomes (il paraît que le ridicule ne tue pas).

Je ne risque pas un décollement de rétine à cause des flashs des photographes.

Je peux boire 2 pichets de Margarita frozen et 3 Mojitos puis vomir partout chez moi ou dans la voiture (le Mâle nettoiera).

Mon boucher n'est pas interviewé par une grande chaîne de télé pour savoir ce que je bouffe (ce serait pourtant intéressant).

Je peux me casser la gueule et déchirer mon pantalon ou filer mes collants tout neufs devant un tas d'inconnus sans trop avoir la honte (quoique...).

Je peux me prendre des cuillerées de compote dans le décolleté sans sourciller pendant que je tente vainement de nourrir mini-gnome (comme tout mini-gnome, il adore boxer les petites cuillères bien remplies).

Je peux sortir de chez moi sans m'être fait faire un brushing et une manucure au préalable (OMG !).

Je peux rouler des pelles à mon mari en public ou dans la cuisine de son pote (et plus si affinités).

Libre à moi d'aller chanter "Et quand il pète, il troue son slip" en duo avec Cyril Hanouna lors du prochain concours de l'Eurovision tout en faisant la danse de l'épaule (et je parie que la France ferait un meilleur score que cette année).

Je peux acheter du lubrifiant au supermarché du coin sans crainte de me retrouver à la Une des magazines people et sans provoquer une pénurie mondiale de mon gel préféré.

Je n'ai pas à suivre le régime Dukon même si j'ai bouffé un putain de cupcake.

Je peux raconter une blague belge bien pourrie sans risquer d'engendrer un incident diplomatique qui pourrait à terme déboucher sur un conflit mondial puis la destruction de toute la planète.

Et surtout, mon beaup n'a pas les oreilles en choux-fleur. La belle vie quoi.
J'en connais une qui doit être jalouse.

Le Mâle aussi peut se lâcher.

16 commentaires:

  1. Complètement d'accord avec toi, l'anonymat a ses charmes !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis un mec mais je ne peut qu'être entièrement d'accord avec toi. Quelle drôle de vie quand même ces english.........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut être motivée ! Enfin elle a fait son choix, on ne va pas trop la plaindre :-)

      Supprimer
  3. Quelle galère de se coltiner tous ces photographes non stop, moi aussi je passerais mon tour, et toc ! Bises <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens qu'à une époque il était amoureux d'une certaine Britney Spears qui lui a gentiment dit d'aller se faire foutre avec sa famille royale ;-)

      Supprimer
  4. OUI, OUI, OUI, 1000 fois OUI aux princes méconnus !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En chaque Mâle sommeille un Prince charmant (c'est le dicton du soir lol).

      Supprimer
  5. Je suis bien d'accord avec toi, déjà quand on parlais seulement de son mariage et de tout ce qu'elle devait accepter, je me disais que moi, je ne pourrais pas supporter ça et depuis qu'elle est enceinte, je la plein, franchement j'aimerais pas être à sa place !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah oui, elle doit être sous Lexomil la pauvre Kate. Déjà qu'elle a dû se battre pour avoir sa baby shower... Tu vas voir que la grand-mère va rappliquer pour l'obliger à élever son gamin à Buckingham Palace. Bon c'est mieux qu'un Etap Hotel on est d'accord, m'enfin toute cette pression, le souvenir de Diana, les paparazzis et tout et tout, c'est une drôle de vie. Etre toujours en représentation, sourire, faire bonne impression. C'est fatiguant rien qu'à y penser !

      Supprimer
  6. Le prince est quand même pas mal je trouve ! Un peu dégarni mais bon... après faut assumer de jouer la royale comédie et de toujours sourire. Je pense que ceux qui sont ravis dans tout ça ce sont surtout les parents et l'entourage de Kate parce qu'ils ont les avantages et peu d'inconvénients.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal, pas mal, moui, bof... La famille Middleton est tout de même un peu sous les feux des projecteurs (je ne pense pas que ça les dérange remarque), surtout Pippa et son royal popotin (elle l'a bien cherché aussi) !

      Supprimer
  7. Mdr vive la liberté j'suis à 1000% d'accord !

    RépondreSupprimer
  8. Moi itou ! Et je peux me balader à poil dans mon salon devant chéri lol

    RépondreSupprimer