Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mercredi 31 juillet 2013

Jamais trois sans quatre ?

Cette année, cela va être bizarre. Une année sans bébé dans le ventre. Avec le Mâle, on s'est dit qu'il valait mieux attendre que Titange ait 2-3 ans avant de mettre en route un quatrième. C'est plus sage, c'est sûr. Cela serait bien que j'accouche l'année où Titange rentrera en petite section à la maternelle.

Et pourtant, je rêve déjà de retrouver le bonheur d'être enceinte, le bonheur d'être deux en un, le bonheur de voir un petit coeur battre lors de la première échographie, le bonheur de sentir mon bébé bouger en moi, le bonheur de ne plus être seule, le bonheur de pouvoir parler tout doucement à celui ou celle qui habitera dans mon bedon, le bonheur de donner la vie et d'allaiter ma progéniture.

Lorsque je croise des femmes enceintes dans la rue ou au centre commercial, j'ai tendance à être émue et à repenser à mes trois grossesses. Cela peut paraître idiot mais quand le petit garçon de Kate et William est né le 22 juillet dernier, je n'ai pas pu m'empêcher d'être heureuse pour eux, comme si elle faisait partie de ma famille. De façon générale, quiconque est enceinte avec un gros bedon et paf, j'ai la larme à l'oeil. C'est comme les nombreux reportages dans les maternités qui ont fleuri sur toutes les chaînes de télé l'année dernière, je ne pouvais pas ne pas les regarder ! C'est tellement beau de voir des mamans donner naissance à leur bébé, c'est l'essence de la vie !

Certes, l'accouchement n'est pas glamour en soi (loin de là) et les contractions qui précèdent "l'expulsion" (terme que je n'apprécie pas follement mais bon, dans les faits c'est quand même ça) te font mal à en crever. J'ai pleuré de douleur pendant au moins trente minutes tellement ça me faisait mal. Mais la nature est bien faite car tu sécrètes de l'endorphine après l'accouchement de sorte que tu oublies toute la souffrance que tu as endurée. Merci Mère Nature, je recommence quand tu veux, ok !

Par contre, je sais déjà que j'aurai à nouveau la crainte d'accoucher prématurément car j'ai une béance du col qui m'impose de rester allongée dès le 5ème mois. J'aurai également peur de ne pas avoir un bel accouchement naturel. Je redoute la césarienne, et accessoirement l'épisiotomie. Je redouterai aussi que tout ne se passe pas bien à la naissance, on lit tant de choses terribles. Mais toutes ces peurs ne m'empêcheront pas de recommencer ; je suis sûre qu'elles s'effaceront avec le temps qui passe et la joie d'être à nouveau enceinte (méthode Coué).

Lorsque j'étais (plus) jeune, je rêvais d'avoir 3 enfants. Et maintenant me voilà à songer à un quatrième bébé. Je ne cherche pas à battre des records, à faire de la "quantité". Certains penseront que 4, c'est de trop. Moi, non. Malgré tous les petits tracas engendrés par une grossesse, je me sens épanouie et je sais que j'ai encore beaucoup d'amour à donner, que mes enfants ne souffriront pas d'être "nombreux". Je me sens capable d'en élever 4, de pourvoir à leurs besoins, de les rendre heureux tout comme ils me rendront heureuse et fière.

Les chattes en ont bien 6 par an !

Pour moi, c'est plutôt le fait d'avoir un enfant unique qui m'aurait posé problème. Ayant 11 ans d'écart avec mon demi frère, j'ai quasiment été élevée comme une enfant unique et je ne l'ai pas bien vécu. J'aurais tellement voulu grandir au sein d'une grande fratrie et partager plein de choses avec mes frères et soeurs ! 

Dimanche, ma mère fêtait son anniversaire chez nous et nous avons regardé plein de photos et de films, dont ceux pris le jour de la naissance de Titange, le 20 juin 2012. L'émotion était omniprésente. Ses petits cris de nouveau-né étaient tellement mignons ! C'était il y a environ un an, alors qu'il me semble avoir accouché il y a une éternité...

Je crois que le Mâle commence un peu à paniquer. Et si ce besoin de donner la vie se répétait à nouveau, après la naissance de notre quatrième enfant par exemple ? Serait-il prêt à donner son "go" pour un cinquième ? Et moi, ne serais-je pas trop fatiguée, trop occupée ?

C'est marrant car en ce moment, tous les gens qu'on rencontre ont entre 3 et 6 enfants. Ils me disent tous qu'à partir de 3, cela ne change plus grand chose d'agrandir la famille. J'avoue, en avoir 6 me paraît un peu complètement dingue et d'ailleurs on aurait du mal à tous les caser. Mais j'ai retenu une chose, c'est qu'il ne faut jamais dire jamais ;-)

16 commentaires:

  1. Comme je te comprends ... Nous on n'est pas encore "fixés" pour le quatrième (oui ou non et si oui quand ? - numéro 3 n'a qu'un mois ;p) mais après ça implique de changer de voiture, etc ... Et s'il y en avait 2 ? ;)
    On va déjà voir comment on se débrouille avec 3 !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement, les dix premiers mois ont été durs et énergivores avec notre troisième enfant, mais là depuis 2 mois ça va nettement mieux, j'ai du temps libre pour moi et mon blog, que demander de plus ?! Je te souhaite le meilleur, avec ou sans 4ème enfant comme ça tu as le choix, je ne t'influencerai pas hihihi ! Bises

      Supprimer
  2. Bon tu devineras mon ressenti sur le sujet, mais pour résumer tout ce que tu décris je l'ai vécu de la même manière, et maintenant que nous avons nos 5 enfants la petite différence c'est qu'en effet je ne ressents plus ce besoin de porter la vie, ils sont notre vie et nous comblent entièrement tous les 5 .... on avance paisiblement, heureux !!!
    J'ai hâte de savoir si vous craquerez avant votre "délais" prévu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça dont j'ai envie, de me sentir "pleine", de ne plus avoir ce besoin de porter la vie ! Peut-être cessera-t-il après la naissance de notre 4ème, on verra bien :-) En tout cas bravo pour avoir fondé une aussi belle famille nombreuse <3

      Supprimer
  3. Il me parle ton article, parce que je suis actuellement enceinte de mon 4eme bébé, et jusque là je disais "c'est la dernière fois". Sauf que j'ai fait ma dernière écho, celle du 3eme trimestre, et tout à coup je me suis dit que c'était la dernière tout court... Et je suis plus très sure, donc, d'ailleurs je l'ai écrit hier aussi dans un article...
    On verra bien :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes mes félicitations ! Comme je te comprends, ça me fera drôle de me dire "celui-ci, c'est mon dernier bébé", on doit avoir un coup de blues sur le coup (et notamment lors de la dernière écho !). Bonne fin de grossesse ma belle !

      Supprimer
  4. je te comprend, ici aussi il y aura surement un 4eme dans 5, sa ne me fait pas peur, on m'a dit que 3 enfants sa serait dur et je m'aperçois que c'était un gros menssonge, le plus dur fut d'en avoir 2 d'âge rapprocher.

    par contre je n'aime pas la grossesse ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, malheureusement pas de grossesse, pas de bébé, va falloir prendre ton mal en patience ! C'est vrai qu'avoir des enfants rapprochés demande pas mal d'énergie, mais bon, on s'y fait ;-)

      Supprimer
  5. Eh eh voilà une belle perspective ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Comme je suis d'accord avec toi, pour ma part j'en veux 4, j'ai toujours eu envie d'une grande tribu pleine d'amour <3

    RépondreSupprimer
  7. Nous sommes 3 enfants de mon côté, et 4 du côté de CHéri. Et quand je lui ai dit que je rêvais d'avoir 4 enfants, il a ouvert des yeux ronds. Euh..2 c'est pas suffisant? m'a t-il demandé. J'ai rigolé en disant que je changerai certainement d'avis le jour où j'en aurai déjà un (car je suis supra douillette et pas du tout sportive, donc je redoute l'accouchement) mais j'ai dit "bon on verra, mais au moins 3 ce serait bien qd même!"
    Après, ce qui inquiète Chéri, c'est aussi de pouvoir subvenir à leurs besoins lorsqu'ils auront grandi, feront des études...
    J'espère avoir mon premier baby en 2015, (pour mes 30 ans!) avant il faut que je travaille un peu, je viens juste d'avoir mon diplôme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite d'avoir autant de baby que tu le voudras ;-) Commence à travailler ton Mâle, le temps que l'idée mûrisse dans son esprit tu auras presque 30 ans hihi !

      Supprimer
  8. Moi mon seul frein, c'est payer les 4/5/6 écoles de commerce/ d'ingenieur quand ils seront grands...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il faut avoir un peu de sous de côté mais tes enfants ne feront sûrement pas tous une école de commerce hors de prix... Les bonnes écoles d'ingénieur sont publiques et donc quasi gratuites, tout comme les études universitaires. Et tes enfants seront en âge d'avoir un job d'été pour subvenir un peu à leurs besoins !

      Supprimer