Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

dimanche 21 juillet 2013

Le tabac bientôt interdit dans tous les lieux publics ?

Dans une interview parue ce jour dans le JDD, la ministre de la santé Marisol Touraine a indiqué vouloir interdire le tabac dans les parcs, les cités universitaires, sur les plages et devant les écoles. Evidemment, l'annonce n'a pas fait plaisir aux fumeurs. Je peux le comprendre, car entre les multiples augmentations tarifaires et les interdictions de fumer dans de nombreux lieux publics, ils ne sont pas gâtés. Mais personnellement, je suis favorable à une telle mesure.

Je me souviens encore lorsque j'étais enceinte, à quel point les personnes qui fumaient m'indisposaient, m'énervaient. Et pas plus tard que jeudi, j'ai dû changer de coin car un couple fumait juste devant moi et je n'avais pas du tout envie que mes enfants respirent ça.


La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. En clair, j'ai le droit de garder mes poumons à peu près sains parce que la loi me permet de ne pas être trop exposée aux méfaits du tabagisme passif. Il ne faut pas prendre ce dernier à la légère.

La fumée des autres augmente chez l'adulte le risque de...
- cancer du poumon : +26%
- infarctus : +30%
- asthme : +51%
- bronchites : +65%
- attaques cérébrales : +82%

Chez l'enfant, les risques ne sont pas à prendre à la légère non plus :
- maladies respiratoires : +42%
- otite moyenne : +48%
- faible poids de naissance : +51%
- et tenez-vous bien, le risque de mort subite du nourrisson est de +108%.


Ces chiffres ont le mérite de faire réfléchir. Passe encore le fait qu'on doive être solidaires de ceux qui se chopent un cancer du poumon et qui ont ensuite besoin de soins conséquents, mais hors de question de tomber malade à cause du choix qu'ont fait ces mêmes personnes.

Je pense que pour ceux qui veulent s'arrêter, il existe pas mal de dispositifs plus ou moins efficaces. Et on pourrait imaginer que la cigarette électronique ne contienne plus aucun agent toxique à l'avenir. Je n'ai jamais fumé donc je ne sais pas ce que ressentent les consommateurs lorsqu'ils tentent d'arrêter. De la frustration, un manque, de l'anxiété ? Est-ce que l'on peut comparer ça à une drogue ? Est-ce que les patchs et les chewing-gum à la nicotine sont efficaces ? Ou bien est-ce le fait de faire une pause clope et d'avoir un truc dans la main qui manque le plus ?

Je me souviens d'une fois où j'étais au resto avec mon Tontounet, à Annecy. Il ne supportait pas la fumée de cigarette pour des raisons de santé (insuffisance respiratoire, asthme...). Or, un homme d'une cinquantaine d'années s'est mis à fumer le cigare juste à côté de nous. Je lui ai gentiment demandé de s'arrêter en lui expliquant bien le motif de mon intervention. Il a regardé mon Tontounet (qui avait plus de 85 ans à l'époque), puis il m'a répondu qu'il était libre de fumer si le coeur lui en disait. La femme en face de lui semblait gênée, et la serveuse n'a rien fait. Résultat, on a fini en vitesse notre plat et nous sommes partis. J'avais le coeur serré. Je ne suis pas violente mais y'a des baffes qui se sont perdues. Si c'était à refaire, j'aurais fait un scandale en disant haut et fort à ce mec qu'il pouvait poser son cul dans ce resto grâce à des gens comme mon Tontounet qui était Résistant pendant la Seconde guerre mondiale, qui s'est battu pour libérer la France du joug hitlérien, qui a été fait prisonnier et mis dans un camp de concentration à Mathausen, et qu'il a été fait Commandeur de la Légion d'Honneur pour ses nombreux actes de bravoure. Alors la moindre des choses, c'est d'éteindre son cigare et de faire profil bas. Mais je n'ai pas eu ce courage. J'avais 20 ans et j'étais timide.

Bien sûr, tous les fumeurs ne sont pas des connards égocentriques mégalomanes qui se croient tout permis. Mais quand même, ça m'a laissé un goût amer. Un peu comme la fois où une ado s'est fait frapper parce qu'elle avait osé répondre "désolée, je ne fume pas" à une bande de petits cons qui lui avait demandé si elle avait une clope. "On te demande pas si tu fumes ou pas, connasse", avaient-ils élégamment répondu juste avant de la tabasser.

Marisol, si tu me lis, tu as dit pas mal de conneries jusqu'à présent, mais sur ce coup, tu as ma bénédiction.

2 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec toi, on n'a pas à baigner dans la fumée de clope dans les lieux publics !

    RépondreSupprimer