Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

vendredi 6 décembre 2013

Guéris vite mon petit ange...

Ce matin, il était plus difficile que d'habitude de réveiller Choupi. Il m'a dit : "Maman s'il te plaît, pas d'école". Il avait sa petite voix toute plaintive, si mignonne. Je lui ai répondu : "Allez mon grand, il y a école aujourd'hui, je vais t'aider à t'habiller". Il m'a demandé de commencer par sa petite soeur, le coquin ! Comme ça, il a eu quelques précieuses minutes supplémentaires au chaud sous la couette.

Une fois Poupette habillée, elle s'est recouchée aussitôt et s'est mise la couette jusqu'aux yeux. Bon me dis-je, c'est pas gagné ce matin ! Choupi est tout ensommeillé, le visage un peu pâle, je tâte son front, pas de fièvre, mais il tousse pas mal. Je décide quand même de l'habiller, un petit tour par la salle de bain et on a commencé à se dépêcher car vu l'heure, il ne fallait pas traîner ! Le bus passe à 8h20 pile ! Choupi me demande de le porter en bas de l'escalier, je cède (comment refuser ça à un tout petit ange ensommeillé, les cheveux encore un peu en bataille malgré mes tentatives avec mon peigne ?). On enfile les chaussures, les manteaux, les bibs de lait sont pris, et hop on se met en route dans l'allée, on a environ 100m à faire. Le bus arrive, mes deux chéris montent dedans. Je les suis du regard, je leur fais coucou avec les mains comme s'ils partaient pour l'Angleterre pendant 15 jours, ils me répondent à peine,  ils sont déjà en train de continuer leur nuit dans le bus !

La journée est calme, Titange se lève vers 11 heures, il me lance un "coucou Maman" quand j'arrive dans sa chambre, me fait un grand sourire et puis on se fait des bisous. Ah ça, c'est un charmeur ce Titange. Et il a de ces yeux ! Aussi beaux que ceux de ma Ragdolinette Câlinette, ce n'est pas peu dire ! Je le change, je l'habille, on joue, je bosse un peu, je range le salon, je refais le sapin pour la 10ème fois de la semaine car entre mes 4 félins et Titange ça équivaut à un coup de bazooka à l'heure... Et encore, je n'ai pas installé la crèche ! Mes beaux petits santons Alessi seront mis en sécurité, hors d'atteinte de tout gnome et de tout félin. Heuuuu, mais au fait, existe-t-il un tel lieu chez nous ? Pas sûr...

La journée s'écoule, il est 17 heures, plus que 15 minutes avant de retrouver mes deux grands. Et là je regarde machinalement l'écran de mon iPhone. Un message sur le répondeur alors que je ne l'avais même pas entendu sonner. Je regarde : cela vient de la maternelle. Et l'appel date de 16h22. Gloups, dans ces cas-là, on pense toujours au pire... J'appelle vite ma messagerie, c'est la maîtresse de Choupi qui me dit que depuis cet après-midi, il n'est pas bien, il est très fatigué, ils lui ont pris la température pendant la récré et il avait de la fièvre. Elle me dit que si je le pouvais, ce serait pas mal de le récupérer assez vite.

Mais comme je suis à 20 bonnes minutes à pied de l'école et que Choupi n'aurait certainement pas la force de marcher aussi longtemps s'il est mal en point, je ne vois rien d'autre à faire que d'attendre l'arrivée du bus. Choupi est tout ensommeillé, il titube presque. Son cartable est ouvert et gonflé, la dame du bus me dit qu'il y a un cadeau pour moi à l'intérieur. Choupi et Poupette commencent à marcher. Au bout de quelques secondes, Choupi me demande de le porter. Ouch, j'avoue, il n'est vraiment pas gros mais il fait quand même son poids, surtout que j'ai déjà son cartable et le sac à dos de Poupette à la main. J'essaie de le porter un peu, pour le soulager. On arrive vite à la maison. Il retire son manteau, ses chaussures, s'allonge dans le canapé, avec ses doudous (Pinou, Pinette et Raton pour ne pas les nommer), il tousse beaucoup, me demande sa couette et un biberon de lait chaud.

Poupette elle, va bien, elle se met un DVD de Diego et s'installe dans l'autre canapé. A peine 10 minutes plus tard, je retrouve mon petit Choupi tout endormi. Il a effectivement beaucoup de fièvre, presque 39°C, je lui donne du Doliprane, il accepte sans se faire prier (il adore ça, ouf), par contre le suppo est nettement moins apprécié. Mais il se rendort très vite, et a les joues bien rouges. 

Le voir comme ça, tout faible, me rend toute chose. C'est assez curieux, c'est comme si j'étais "heureuse" (le mot est très mal choisi mais je ne vois pas quoi dire d'autre) qu'il soit souffrant car je me sens utile, je le câline, je prends soin de lui, je suis sa Maman docteur, sa Maman douceur. J'aime prendre soin de lui, il est malade et a besoin de moi, il se laisse faire et semble apprécier tous mes efforts pour l'aider à aller mieux.

Une fois, il y a une bonne année de cela, il avait eu un syndrome grippal. Il était vraiment épuisé, ne tenait plus debout, il s'était effondré dans le lit, abattu par la fièvre et la fatigue. Avec son Papa, nous étions là, tout attendris, et on faisait notre maximum pour qu'il se sente le mieux possible en attendant son rétablissement.

Je ne sais pas si d'autres parents ressentent cette sensation, cet attendrissement extrême, ce besoin assouvi de se sentir utile, présente et aimante (encore plus qu'à l'accoutumée, je précise). Je couve mon petit oiseau malade, je suis là pour lui, j'ai la chance d'être là pour lui, et je sens mon amour maternel décuplé. 

Guéris vite mon petit ange...

8 commentaires:

  1. Je vois ce que tu veux dire, on est la bonne fée qui soigne nos enfants et quelque part on se sent encore plus gorgée d'amour ! Bonne guérison à ton petit ange !

    RépondreSupprimer
  2. Bon rétablissement à ton loulou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie, il va mieux mais ce n'est pas encore tout à fait fini ! J'hésite à le mettre à l'école demain... Il y a la visite médicale le matin en plus...

      Supprimer
  3. ah nos enfants, nos anges, notre chair, ils souffres, nous souffrons nous aussi, bon rétablissement, bises;

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Christelle ! Je me retrouve dans tes maux, on est très touchée par tout ce qui peut affecter et faire souffrir nos petits anges, lorsqu'ils sont malades on se sent encore plus aimantes, plus protectrices. C'est un très joli article, bisous et bon rétablissement à ton petit bonhomme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, il est en bonne voie de guérison, mais encore bien fatigué et il tousse toujours ! On va voir demain s'il va à l'école !

      Supprimer