Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

dimanche 16 mars 2014

Les fiches crado du Mâle : comment empêcher la poubelle à couches de puer la mort ?

Bonjour à toutes les mamans !

Le Mâle initie une nouvelle rubrique qui vous fournira haut-le-coeur et super astuces : les fiches crado.

Fiche 1 : comment empêcher la poubelle à couches de puer la mort ?

Attention : âmes sensibles s'abstenir. Le Mâle va aborder les sujets les plus gerbants, ceux qui vous retournent l'estomac de l'intérieur comme une chaussette. Élever une harde de gnomes n'est pas sans risques pour votre appétit et l'hygiène générale de votre doux foyer.
Car quoi que vous fassiez, votre magnifique petit bébé, si doux, si propre, si agréable à bisouter, va tôt ou tard pondre un étron venu d'un autre monde. Une alerte va alors retentir dans tout le salon : elle sonne à toute puissance dans vos fosses nasales.

Les fameuses pubs badabulle

Passée l'épreuve olympique de nettoyage des fesses -qui fera l'objet d'une prochaine fiche pratique, je vous rassure-, vous vous retrouvez avec :
- une couche qui vient de vivre l'enfer (sans doute encore une réincarnation d'Hitler),
- une poignée de petits cotons qui ne survivront pas à cette séance de torture,
- l'envie de vomir.
Il faut vite s'en débarrasser car chaque seconde de plus à l'air libre dans la salle de bain risque d'activer les détecteurs de l'OTAN pour les armes chimiques de destruction massive.

Solution 1 : je replie la couche sur les cotons

Cette technique d'optimiste ne marchera qu'avec une couche jetable grande et résistante ! On rajoute les cotons à l'intérieur et on replie la couche comme un hérisson. Avec les scotchs on la ferme solidement et avec un peu de chance on obtient un résultat propre !

Avantages : gratuit, rapide, plutôt efficace.
Défauts : laisse passer un peu d'odeur, alors rapidement on regrette... et si la couche a souffert, ça peut s'ouvrir et se répandre partout !
L'avis crado du mâle : technique intéressante pour un petit caca sympathique (pas trop mou) dans une couche de bonne qualité. Hélas tous les cacas ne sont pas sympathiques...

Solution 2 : la poubelle hermétique

On dirait R2D2 (de loin)

De nombreuses marques vous proposent des poubelles hermétiques dédiées au problème épineux des couches qui schlinguent. Elles sont plus ou moins sophistiquées mais promettent toutes le même miracle : la couche nauséabonde va tomber dedans et rien ne va jamais en ressortir. Il y a en général un clapet ou un fermoir qui délimite l'enfer du monde extérieur.
Parfois il y a même tout un processus pour isoler la couche en activant un levier, ou un filtre anti-odeur. C'est toute la science moderne qui s'attaque à une bonne grosse odeur de merde !

Avantages : rapide, juste à côté de la table à langer...
Défauts : cher et inefficace !!
L'avis crado du mâle : nous avons essayé... et été très déçus ! déjà ce sont des poubelles de petite contenance et il faut les changer régulièrement. En plus, l'odeur passe quand même, puis imprègne le plastique de toute la poubelle... ça ne sert pas à grand chose ! Passez votre chemin.
 
Solution 3 : je m'en débarrasse au plus vite

Cachons ces déchets là où personne ne les retrouvera avant au moins trois générations

C'est la solution des feignasses (comme je les aime). En gros, on fait un tas avec le tout et on le jette le plus rapidement possible ! Seulement voilà... on le jette dans un sac poubelle... qui va dans une plus grosse poubelle... qui finit en bas de l'immeuble... et on prend le risque que cette grenade dégoupillée nous pète à la gueule tôt ou tard !

Avantages : rapide, sournois, efficace, marche même pour les pires cacas ; particulièrement adaptée à ceux qui ont la chance d'avoir un vide-ordures.
Défauts : ça dégueulasse le conduit du vide-ordures et la pétition pour vous exclure de l'immeuble est en cours d'impression par le gardien.
L'avis crado du mâle : j'aimais bien cette technique... jusqu'à ce qu'avec la top family nous ayons déménagé dans une maison. Avec notre propre poubelle, rien qu'à nous, ramassée seulement une fois par semaine. A ce moment là j'ai dû privilégier ma santé mentale et donc abandonner la méthode.

Solution 4 : je recycle écolo

N'oublions pas que la terre, c'est quand même juste une énorme couche de merde

Et si le caca est dans une couche lavable me direz-vous ? Alors là je dis bravo et je vous propose d'aller encore plus loin, et de tout renverser dans votre composteur bien sûr ! Quelle fierté que de pouvoir montrer vos géraniums à vos amies et de les informer que c'est votre bébé qui a fait tout le boulot en fournissant la semence.

Avantages : mère nature vous le rendra.
Défauts : des nerfs à toute épreuve
L'avis crado du mâle : rien que d'en parler j'ai envie de vomir.

Solution 5 : le petit sac parfumé


Je trouve bien des analogies entre ces petits sacs parfumés et les préservatifs :
- C'est la bonne vieille technique qui consiste à cacher le diable pour prétendre qu'il n'existe pas : on va y mettre le summum du dégueulasse & du sordide.
- Il faut donc prendre le temps de préparer ce petit sac parfumé, ce qui implique de l'ouvrir : cette première étape est souvent complexe et le/la partenaire s'impatiente. Pas facile dans le feu de l'action, ça coupe un peu le fil naturel des événements !
- Et enfin, un petit noeud bien serré : on veut prendre TOUTES les précautions pour ne jamais revoir ce qu'il y a dedans.
Comme une capote je vous dis !

Avantages : efficace car bloque bien les effluves mortelles, et marche même pour les plus terribles diarrhées.
Défauts : un peu cher... et un peu long à bien faire.
L'avis crado du mâle : c'est finalement la meilleure technique, l'odeur est bien bloquée. L'effet pervers c'est qu'alors on se sent moins pressé de s'en débarrasser... donc on les empile dans la poubelle... qui gonfle, gonfle... et quand on change enfin le gros sac, il craque et répand des mini-bombes partout ! C'est ce qu'on appelle une bombe à sous-munitions, et c'est interdit par la Convention de Genève.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire