Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mardi 20 mai 2014

La grossesse après une embolie pulmonaire, ça se passe comment ? (2ème partie)

Dès le début de la grossesse, on se fait prescrire un anticoagulant sous forme de piqûre : dans mon cas c'était le Lovenox. Chaque jour, on se fait une piqûre dans la cuisse. Un jour dans la cuisse gauche, le lendemain dans la cuisse droite, le surlendemain dans la cuisse gauche etc. histoire de varier les plaisirs.

Parallèlement, il faut porter des bas de contention de classe 3 (c'est-à-dire qu'ils te serrent bien le cuissot) afin de minimiser le risque de phlébite.

Si vous voyez que l'une de vos jambes (en général celle de gauche) est très enflée malgré les bas de contention et le Lovenox, il faut consulter en urgence et passer un doppler veineux afin de diagnostiquer une éventuelle phlébite (c'est très rare quand on met bien ses bas de contention et qu'on fait ses injections de Lovenox, mais j'ai lu que ça pouvait arriver).

Il existe plusieurs dosages pour le Lovenox, moi j'avais du 0,4ml ce qui est la dose normale je crois. A la pharmacie, je repartais les bras chargés de boîtes de seringues préremplies ! Parfois j'avais du mal à me piquer alors c'est le Mâle qui faisait l'infirmière. Alors que moi j'enfonçais plutôt doucement l'aiguille dans la cuisse, lui piquait d'un coup sec et c'était plutôt moins douloureux. Après ce qui compte, c'est d'appuyer tout doucement sur le poussoir pour ne pas injecter trop vite le produit sinon ça peut donner une sensation de brûlure et laisser un bleu.

Si vous ne souhaitez pas vous piquer vous-même, une infirmière peut venir à domicile chaque jour, il suffit d'une prescription médicale.



 Je ne souhaitais pas la péridurale donc dans mon cas je n'avais pas à m'inquiéter mais il faut bien garder à l'esprit que la péridurale ne peut se faire si vous avez fait un injection de Lovenox dans les 24h précédant votre arrivée à la maternité. En effet comme c'est un anticoagulant, il y a un risque élevé d'hématome avec la pose d'une péridurale et l'anesthésiste ne prendra pas ce risque.

J'ai lu que certains anesthésistes demandaient même un délai de 36h voire 48h. Quand on a beaucoup de contractions de faux travail, c'est compliqué de savoir quand démarre le vrai travail et quel jour il faut arrêter le Lovenox... C'est pour cela que les gynécos proposent en principe un accouchement déclenché si le col est favorable. Pour les warriors, c'est sans péri et donc sans déclenchement !

Après l'accouchement, on poursuit pendant 6 semaines le Lovenox et le port de bas de contention. Ensuite c'est bon, plus de piqûre, et ça, ça fait du bien. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire