Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mercredi 9 juillet 2014

Le top 8 des plus grosses hontes de ma vie (et de celle du Mâle)

1) Nous étions dans l'ascenseur de notre résidence, je demande au Mâle s'il a les cheveux mouillés parce qu'il vient de prendre une douche ou parce qu'ils sont gras. La porte de l'ascenseur s'était ouverte et le voisin avait tout entendu. Le Mâle ne venait pas de prendre une douche.

2) J'avais 14 ans et ce jour-là il y avait une épreuve de gymnastique au sol au cours de sport. Manque de pot pour moi, c'était le jour des Anglaises et je n'avais pas de protection. Je n'ai jamais autant serré les cuisses pour faire des roulades et la chandelle. 

3) J'étais dans l'ascenseur avec mon premier petit ami à la cité administrative de Melun. On a voulu réaliser un fantasme, faire l'amour dans l'ascenseur. On est monté dedans et on a cliqué sur 16, l'étage le plus élevé. On était quasiment déshabillés quand l'ascenseur a subitement stoppé sa course. Un homme moustachu, la quarantaine bien passée, nous lance : "il fait chaud hein". Heureusement, il n'est pas monté avec nous dans l'ascenseur. On s'est rhabillés fissa et le moustachu a dû raconter une bonne blague à notre sujet à la machine à café.

4) J'étais chez Willou, un ami du Mâle et je sais pas ce qui s'est passé, j'ai picolé et j'étais toute excitée, résultat j'ai entraîné le Mâle dans la cuisine de Willou et j'ai commencé à m'occuper de lui (je ne vous fais pas de dessin huhuhu). Le hic c'est que Willou a débarqué dans la cuisine pour voir où en était la truffade. Je n'ai jamais été aussi rouge de ma vie.

5) Nous étions au Center Parcs du lac d'Ailette et on profitait de l'Aqua Mundo avec nos 2 enfants. Choupi portait une couche spéciale Little Swimmer. A un moment, on est sortis de l'eau et on s'est mis sur un transat blanc quand soudain ma belle-mère s'est exclamée "oh c'est dégueulasse il y a des traînées de Coca-Cola sur ce transat". Sauf que ce n'était pas du Coca-Cola. La couche avait débordé.

6) Nous étions à Auchan et pour gagner du temps on a pris la scanette pour scanner nos courses directement et éviter d'avoir à tout mettre sur le tapis roulant de la caissière puis à tout remettre dans le chariot. Evidemment, la tentation est grande "d'oublier" quelques articles. En l'occurrence deux assiettes de pâtes Hipp. Pas de bol, contrôle intégral de nos courses. La caissière prend un air martial et nous dit "vous avez délibérément omis de compter deux plats Hipp". On s'excuse et on lui répond qu'on en avait pris une douzaine et qu'on avait oublié d'en compter deux. Elle reprend son ton de caporal chef en disant "vous n'avez pas compté deux plats Hipp, le reste je ne veux pas le savoir". La honte avec un H majuscule.

7) J'étais dans la maison de campagne de mes beaux-parents. Eux étaient dans leur chambre et nous étions dans le jardin, dans le hamac. Soudain (encore un repas arrosé), je décide de faire un gros câlin au Mâle. Je m'affaire jusqu'à ce que ma belle-mère ouvre le Velux de sa chambre et nous fasse coucou de la fenêtre ! Je ne sais pas si elle s'est rendue compte de ce qui se passait dans ce hamac, mais en attendant ça m'a coupé net dans mon élan.

8) J'étais enceinte de Titange, j'avais des contractions toutes les deux minutes et j'étais dans le couloir des urgences obstétriques. On venait de m'examiner, j'étais seulement ouverte à 4-5 et je ne voulais pas de péridurale donc on m'avait dit de patienter. Soudain je sens que j'ai envie de faire pipi. Je rentre dans les toilettes, j'essaie de m'asseoir mais la douleur est trop forte, je sens que ça pousse ! Je n'arrive pas à remettre mon pantalon, je sors des toilettes à moitié nue et je dis au Mâle "à l'aide". Je perds les eaux. Ca pousse. Le Mâle prévient les sages-femmes qui arrivent fissa avec un fauteuil roulant. Je m'assois dedans. Le Mâle me retire entièrement le pantalon, je bloque la "sortie" avec ma main comme si ça pouvait empêcher le bébé d'arriver. On passe devant la salle d'attente et des couples médusés m'observent. Je crie "le bébé arrive !" Je pense que j'ai traumatisé bon nombre de futures mamans. Et bébé est en effet arrivé 2 minutes plus tard, j'ai à peine eu le temps de m'allonger dans un lit dans une salle de pré-travail car il n'y avait plus de place en salle de travail !


4 commentaires:

  1. Hahaha j'adore, surtout la 4 et la 7 :))

    RépondreSupprimer
  2. Pour une fois il se passait un truc dingue dans ma cuisine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se dit qu'à chaque fois que tu y entres tu repenses peut-être à nous mdr :p

      Supprimer