Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

lundi 21 juillet 2014

Loin des yeux, près du coeur

Dimanche soir, Papy et Mamy ont emmené Choupi et Poupette dans leur maison de campagne. C'est chouette car les grands adorent leurs Papy Mamy et cela leur permet de changer d'air pendant une semaine ! Ils en ont des choses à faire comme conduire le motoculteur, faire une balade à vélo pour aller voir les poules, aller à la rivière et se balader en forêt, passer le pont des lutins grognons, arroser les fleurs de Mamy, dévorer la viande qui a du goût de Papy... Et pendant ce temps-là, Titange devient le petit roi car je n'ai plus que lui à dorloter à la maison (sans oublier le Mâle et les 4 fluffs).

Mais le hic c'est que les grands me manquent ! La maison est calme, très calme. Titange a bien tenté de mettre de l'ambiance ce matin en plongeant les mains dans le pot de coulis de framboise puis en se barbouillant tout le visage et le corps avec -ce qui lui a valu un aller direct pour le bain-, mais avec 1 gnome au lieu de 3, ce n'est plus la même chose. Ca m'a fait tout bizarre de passer devant leur chambre vide (et rangée !).

Je sais que ce sont les premiers jours le plus dur, et que je dois en profiter pour me reposer, faire un peu de rangement et du bricolage (comme continuer de poncer le portail), mais je me rends compte à quel point je suis attachée à eux, à quel point je n'aurais pas pu me contenter d'avoir un seul enfant.

J'aime leurs cris de joie, j'aime les entendre rigoler pendant qu'ils inventent des histoires folles ou lorsqu'ils chantent "savez-vous planter les choux" en disant "je les plante avec mes fesses, à la mode, à la mode" ! Oh ce rire, ce rire de Choupi qui résonne dans mes oreilles, et ce magnifique sourire de ma Poupette. Ils sont tellement complices tous les deux.

Mes trois enfants sont (presque) toute ma vie, même si c'est devenu un gros mot de dire ça parce qu'on se doit de rester une femme, une épouse et une amante, je pense cependant qu'on n'a qu'un rôle principal et le mien, pour l'instant du moins, c'est d'être une Maman, une maman comblée qui ne serait pas si heureuse sans ses enfants (et je rajoute le Mâle et les fluffs dans le package de la maison du bonheur).

Titange et le Mâle

Pourtant c'est vrai qu'il y a des jours où c'est dur, où on se sent nulle, où l'on pense qu'on est une mauvaise mère... On passe toutes par ces moments de doute (enfin je crois) et c'est plutôt sain de se remettre en question.

Enfin je suis contente pour Choupi et Poupette, je sais qu'ils passent du bon temps là-bas, j'adore regarder les photos que Papy et Mamy m'envoient, je sais qu'ils sont heureux et il faut bien que j'apprenne à vivre sans eux, surtout qu'il me reste Titange et ce petit bout de chou m'occupe bien ;-) Ah qu'est-ce que ce sera quand nous partirons 15 jours aux USA sans les enfants... Il me reste un peu plus de deux mois pour m'y préparer !

4 commentaires:

  1. Tout est question d'habitude, tu verras. Mes loulous partent régulièrement chez leurs grands-parents à la campagne pendant les vacances et, même si c'est un déchirement pour moi à chaque fois et que je le cache, je finis par le vivre de mieux en mieux aujourd'hui : je sais qu'ils s'amusent et qu'il font plein de bêtises que leurs grands-parents n'oseront jamais m'avouer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, le principal c'est qu'ils s'amusent comme des fous avec leurs Papy Mamy, mais la séparation est quand même difficile ;-)

      Supprimer
  2. Comme je te comprends, quand mes enfants partent chez les gds parents c'est toujours délicat, à la fois je suis contente pour eux (et pour moi car je me retrouve avec plein de temps libre) et en même temps ils me manquent terriblement. Allez courage, dans une semaine tu les retrouveras. Les miens sont partis pour quinze jours alors imagine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah voilà c'est exactement ça ! Bon courage pour les 15 jours sans eux !

      Supprimer