Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

mercredi 18 février 2015

Etre une mère en 2015

Tout à l'heure, j'avais ma mère au téléphone qui me disait "ah quand même vous, les mamans d'aujourd'hui, ce n'est pas comme nous, vous avez le lave-vaisselle, les couches jetables, des robots culinaires et j'en passe". Oui, c'est vrai, on est souvent bien équipées et ça permet de gagner du temps. Et si je comparais par rapport à ma grand-mère de 98 ans, ce serait encore plus flagrant.

Etre mère en 2015, c'est pouvoir mettre ses mômes devant un dvd pour avoir 1h30 peinard pour faire des choses super intéressantes comme passer l'aspi à l'étage (nous n'avons pas encore adopté de robot aspirateur) ou ramasser les biberons tout moisis qui traînent dans le coin de la chambre de Titange. Nan, c'est cool c'est vrai.

Parlons du lave-vaisselle, ce sauveur des temps modernes. Je ne pourrais pas m'en passer. C'est une vraie jouissance quand j'ai fini de le remplir, que j'insère ma petite pastille de Finish et que j'appuie sur le bouton marche. J'ai la même jouissance (comment ça je jouis beaucoup ?) quand je remplis le lave-linge en le bourrant à fond et que je lance mon programme synthétique à 40° avec le double rinçage en prime. En 1h35, j'ai 8kg de linge prêt à être étendu (et ça, je déteste le faire).

Autre "must" plus récent : le "Drive". Je commande sur Internet les courses de la semaine et mon cher et tendre Mâle les récupère en 10 minutes chrono. Ça c'est un réel progrès car faire les courses avec les 3 gnomes, c'est juste l'enfer. Poupette est équipée d'une mini vessie, moi je déteste la foule (je rêve parfois que je cours en écrasant les gens sur mon passage avec mon chariot rempli de victuailles) et Titange s'impatiente au bout de trente minutes chrono. 

C'est vrai, il faut l'avouer, être une mère en 2015 est sans doute plus facile qu'élever un marmot en 1984 (mon année de naissance). C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a plus de mamans qui travaillent même en ayant 3 enfants voire plus. Et oui les "wonder mamans" gèrent d'une main de maître l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.

Et rendons à César ce qui appartient à César, merci aux Mâles qui nous aident bien plus que les machos des années 70-80. Oui messieurs, j'ai décidé de vous mettre à l'honneur car je suis moi-même équipée d'un Mâle qui participe largement aux tâches ménagères et qui s'occupe aussi des enfants autant qu'il le peut. Cela montre le bon exemple à nos deux garçons et ça prouve qu'en 2015, la femme peut être l'égale de l'homme, du moins dans une grande partie des foyers.

Etre une mère en 2015, au fond, c'est pouvoir gagner du temps sur plein de petites choses, et ce temps gagné on peut le consacrer à soi, très égoïstement, ou aux autres, si on est motivés. Par exemple on peut regarder les exploits de Reese dans Person of Interest le mardi soir (ou le week-end en replay). C'est aussi la possibilité de faire des choses sympas en famille comme se rendre à Disneyland Paris, à la Cité des Sciences et de l'Industrie ou encore aller dîner au Buffalo Grill le vendredi soir avec les gnomes surexcités et Papy Mamy.

Etre une mère en 2015, c'est être plus disponible pour ses enfants, moins sur les nerfs. Mais tout n'est pas rose pour autant. Le petit dernier continue à balancer des Legos partout dans sa chambre et à crayonner sur les murs, Poupette adore faire du découpage et mettre plein de petits morceaux de papier par terre et Choupi est le roi du Kapla sauf que quand ses tours immenses se cassent la gueule, c'est Papa et Maman qui en ramassent la majeure partie.

Avoir un aspi, un lave-vaisselle, un lave-linge, un Thermomix et des couches jetables n'y changent rien. Les gnomes génèrent des puits d'énergie bordélique et puis c'est tout. Mon salon ne ressemblera jamais à ceux qu'on voit dans les magazines. Tiens, tout à l'heure j'ai presque fait le grand écart car mon pied droit a marché -roulé plutôt- sur un bus Playmobil. Je ne sais pas comment j'ai fait pour m'en sortir indemne, l'habitude sans doute. J'aurais pu me faire un méchant claquage de la te-cha. Heureusement, plus de peur que de mal. Et hier soir je me suis encore mangé l'aspi qui traînait sur le palier. Bilan : deux orteils arrachés.

Une fois je me suis même vautrée en glissant sur une flaque d'urine. Titange apprend la propreté depuis quelque temps, alors c'est dur. J'ai glissé comme l'aurait fait un cascadeur professionnel, j'ai atterri sur le dos et j'ai eu la joie de sentir le pipi imbiber mon haut (je me suis changée après je vous rassure).

Etre mère en 2015, c'est lutter contre le bordel des jouets qui s'amoncellent car les enfants sont pourris gâtés. Je cite feu mon papa (né en 1939) : "à ton âge on m'offrait une orange à Noël". C'est sûr qu'aujourd'hui, si tu emballais une orange dans du papier cadeau et que tu l'offrais à ton gnome, tu aurais toutes les chances de te la prendre en pleine figure.

Etre mère en 2015, c'est donc lutter contre la surconsommation et la tyrannie des désirs. Les gnomes réclament toujours plus et les parents sont de plus en plus faibles face aux desiderata de leur progéniture. Quand on fait les courses, il faut penser aux mousses au chocolat de Poupette, aux gâteaux qui se cuisent de Choupi, aux yaourts à la vanille de Titange.

Etre mère en 2015 c'est dur car on a trop de tout. Trop de possibilités dans tous les domaines. On peut prendre la voiture pour faire un tour, faire des courses, regarder un film, aller au resto, jouer à un jeu de société ou à un jeu vidéo, faire de la pâte à modeler, des Lego, des Playmobil, des Kapla, des bracelets, des scoubidous, de la peinture, lire une histoire, dessiner, coller des autocollants, jouer dans le jardin ou au square, préparer un gâteau, faire un porte-clés avec du plastique fou, jouer à la bataille, faire du vélo, se balader en forêt, faire de la trottinette, surfer sur Internet... On n'a plus le temps de s'ennuyer. Plus grave, on n'a plus le temps de rêver. On se couche crevé et le lendemain tout recommence, à la vitesse de la lumière...

Aujourd'hui je me pose la question : comment seront les mères dans les années 2040 ? Vous avez 4 heures.

Autant poser la question à Doc et Marty

25 commentaires:

  1. Je suis une adepte du Drive, comme toi, je ne saurais plus m'en passer. Par contre, j'ai encore un lave-vaisselle humain qui ne carbure pas au Finish mais plutôt au Ricard :-)

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Attention tu frôles le zéro pointé si tu rends copie blanche ;-)

      Supprimer
  3. Excellent ton article !

    Alors moi j'imagine bien la vie des mamans de 2040 comme ceci :
    * Elles auront des toilettes auto nettoyantes...mais les enfants viseront toujours à côté.
    * Elles auront des séances de relaxations remboursées par la sécu mais elles en perdront le bénéfice en moins de 2mn une fois rentrées à la maison.
    * Elles auront un lit automatique. Le matin il se fera tout seul. Mais cela n'empêchera pas les enfants de sauter dessus. Elles iront donc toujours autant aux urgences.
    * Il y aura des feutres avec de l'encre qui écrit sur les feuilles mais pas sur les murs ! En revanche elle écrira quand même sur les canapés, la peau, la couette du lit automatique et sur les toilettes auto-nettoyantes...
    * Il sera ordinaire que les mâles se prennent une heure de détente dans la salle de bains, prenant le temps de faire poser leur masque "Beauté Virile de chez BoMec"...pendant qu'elles se taperont un pack de roteuses avec leur potEs.

    Comme aujourd'hui quoi...enfin, presque.

    ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Ah des toilettes auto nettoyantes comme au Japon, qui te nettoient la raie des fesses en prime, j'en rêve ! Les feutres qui n'écrivent pas sur les murs, j'en achèterais de suite 3 paquets :p

      Supprimer
    2. Sérieux ? Au Japon les toilettes nous nettoient les fessés ?
      Les enfants !!! Faites vos valises ! On part !
      Mdr

      Supprimer
    3. Ouiii ! Regarde cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=3WtZQxLdNT0 C'est puissant en plus mdr

      Supprimer
    4. Wouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa trop fort !

      Supprimer
  4. Bonjour, j'ai été mère en 76 et 79, et n'exagérons rien, ce n'était tout de même pas la préhistoire, pas même le moyen age !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ce que j'ai dit, du moins je l'espère :-) Ma mère a été maman en 1973 et 1984 et elle me disait juste qu'on avait plus d'appareils et produits censés nous faciliter la vie.

      Supprimer
  5. Je bénis chaque jour qui passe l'inventeur du drive!!!

    Fi

    RépondreSupprimer
  6. Tu oublies le micro onde qui nous facilite la vie dont chacun se sert mais personne n'a salit le plateau qui est inondé de lait ;-)
    Peut être qu'en 2040 le lait ne débordera plus ;-) ou alors peut être que le linge sale ira tout seul jusqu au panier !! Oh ça serait top !! Parce que entre l'ado et le pré ado les chambre sont immondes !!! Sans compter les paquets de gâteaux caches s le lit et j'en passe ! Peut être que là aussi ça sera automatique ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui le micro-ondes, quelle belle invention ! Moi je me dis qu'en 2040 nos maisons seront bardées de robots domestiques qui feront toutes les corvées, ça ça serait chouette ! En attendant, bon courage avec ton ado et ton pré ado ;-)

      Supprimer
  7. J'ai ri comme une baleine ( c'est le cas de le dire à 8 mois de grossesse ) devant mon ordi, MERCI !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse-moi deviner : tu as adoré quand je me suis vautrée dans une flaque de pisse de gnome ? ;-) Bonne fin de grossesse !

      Supprimer
  8. Je ne suis pas trop d'accord avec toi! Déjà, la grande différence entre ces 2 générations, c'est que la plupart de nos mères de travaillaient pas (la mienne entre autres). Et pourtant c'était toujours le bordel à la maison. Et pourtant nous avions un lave-vaisselle. Je crois que c'est plus une question d'organisation que de génération. Quant aux dvd, je trouve ça plus catastrophique qu'autre chose que de se "débarrasser" des gosses alors qu'on pourrait leur faire prendre part à nos activités et par la même leur apprendre que la vie, ce n'est pas regarder des dvd mais faire des choses simples comme ranger ses affaires et faire à manger. Après, mes loulous sont un peu plus grands que les tiens, et c'est sûr et certain que c'est plus compliqué avant 3 ans!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est très complémentaire, bien sûr j'associe mes enfants lorsque je range les jouets ou si je fais un gâteau par exemple, enfin mes deux "grands" car Titange du haut de ses 2 ans 1/2 est un peu trop jeune. Mais ça ne m'empêche pas de les mettre devant un DVD de temps en temps, que ce soit instructif (Les petits Einstein, C'est pas sorcier, Il était une fois la vie...) ou non (genre la Reine des Neiges, Là-haut, La petite sirène...). Je reste convaincue qu'on a la chance d'avoir des nouvelles technologies, des nouveaux modes de vie qui nous permettent de gagner du temps. Après chacun en fait ce qu'il veut !

      Supprimer
  9. J'ai ri !!! J'adore !!! Je suis maman d'un petit monstre superactif de 2 ans, et je ne vois plus mes semaines passer depuis !!! (Punaise le pied sur le buuuuuus énorme !!! moi je l'aurai eu le claquage !!!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu qu'il n'a que 2 ans, tu es encore sans doute à l'abri d'un claquage mais je te conseille de faire des exercices d'assouplissement au cas où ;-)

      Supprimer
  10. Moi c'est ma grand mère qui me disait sans cesse que c'était ^plus dur aujourd'hui qu'il y a 60 ans pour les mères... maintenant, les mères travaillent (certaines du moins), et on leur demande d'être des bonnes mamans, des bonnes épouses (comme il y a 60 ans) mais aussi d'être de bonnes amantes, des super copines, des pro au boulot, des wonderwomen de l'activité du mercredi etc...
    Moi je me demande si en 2040, on ne sera pas revenu au super essentiel :-) La "mode" est au vintage, au tout bio, au non-électrique, alors peut être qu'en 2040, on relavera les couches de bébé, on ne fera chauffer le lait qu'à la casserole dans un bib en verre... (par pitié, laissez moi mon lave linge par contre) MAIS les pères sauront quel programme lancer pour laver notre pull en cachemire : ça, c'est le progrès :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, on doit jongler avec plusieurs casquettes et assurer partout, ce n'est pas simple ! Je pense aussi que la mode du bio, du vintage persistera. Par contre je pense que l'on passera au tout-électrique, les voitures notamment. Ou on aura peut-être tous une Google car ! On sera peut-être assistés de robots domestiques capable de faire le ménage, le repassage (ah le rêve !). Mais pas sûre que les Mâles de 2040 sachent choisir le bon programme sur le lave linge (mais peut-être que tout se fera par commande vocale et que le lave-linge choisira tout seul le bon programme) ! Rêvons...

      Supprimer