Je suis une maman de 3 gnomes nés en mars 2009 (1 gars : Choupi), juillet 2010 (1 fille : Poupette) et juin 2012 (1 gars : Titange).
J'ai créé ce blog afin de faire partager mon expérience de maman-poule serial shoppeuse.

Vous y trouverez beaucoup de tests de produits, des concours, des débats et des sujets d'actualité, des idées de sorties, et bien sûr du blabla, car avec le Mâle et mes 3 petits gnomes, j'en ai des choses à raconter !

N'hésitez pas à laisser un petit - voire un grand- commentaire pour me raconter votre ressenti, pour me parler de votre quotidien, partager vos expériences : faites comme chez vous !

vendredi 18 septembre 2015

Sous le choc

Ce matin, mon frère m'a annoncé que lui et sa femme, c'était fini. Elle le quitte car elle n'aurait plus de sentiments pour lui. Je suis restée sur le cul. Après quinze ans d'amour et cinq années de mariage, elle le quitte. Après avoir eu deux beaux enfants et acheté une belle maison, elle le quitte. Après avoir partagé tant de moments de complicité, elle le quitte.

Je ne cherche pas à la juger, elle a sans doute ses raisons. La routine, peut-être, a eu raison de leur union. Il n'est pas rare que certains couples aient du mal à passer de la passion amoureuse à la "tendresse maritale". Ou bien elle a quelqu'un d'autre en vue ? Je n'en sais rien. Par contre je sais qu'ils formaient un beau couple. Lorsqu'on les a vus, fin août, on ne s'est d'ailleurs doutés de rien.

J'ai mal au cœur pour mon frère, mal pour lui. Il souffre et je voudrais tant pouvoir effacer sa douleur. Mais j'ai aussi de la compassion pour ma belle-sœur car ça n'a pas dû être une décision facile et j'aimerais comprendre comment elle en est arrivée là.  J'ai tenté de l'appeler pour avoir sa version. Elle n'a pas répondu. Je lui ai laissé un message. Ma voix tremblait sur la fin. J'aurais voulu lui parler, trouver les mots pour la faire changer d'avis, pour qu'ils se donnent une nouvelle chance, pour qu'ils se donnent les moyens d'avancer et de surmonter cette crise, ensemble.

J'ai les larmes aux yeux tant cette nouvelle m'a bouleversée. Ils vont peut-être divorcer, vendre leur maison, se partager la garde de leurs enfants. Le cauchemar. Étant moi-même fille de parents divorcés, je peux témoigner du mal-être que cela engendre. Mais ainsi va la vie, avec son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles.

Toutefois je veux croire que rien n'est irréversible, qu'il y a encore de l'espoir. On ne peut pas effacer toutes ces années d'amour aussi facilement. On ne peut pas renoncer à son mariage sans avoir tout tenté pour le sauver. C'est en tout cas ce que je veux croire.


8 commentaires:

  1. C'est un choc pour les proches, c'est certain!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet ! Ils sont restés 20 ans ensemble, c'est dur de les voir se séparer... Mais c'est comme ça, il faut l'accepter, le digérer.

      Supprimer
  2. ho je suis désolée pour ton frère mais je pense qu'elle a effectivement ses raisons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle m'a rappelée hier soir, maintenant je comprends, mais ça reste une nouvelle bien éprouvante.

      Supprimer
  3. tu sais c'est encore plus dur pour des enfants de grandir dans un foyer sans amour. Il ne faut jamais rester pour une maison ou pour les enfants. Des parents heureux qui restent en bon termes. des parents responsables et surs de leurs choix. Des parents, c'est ce dont des enfants ont besoin et surtout d'amour! Je suis aussi fille de parents divorcés et ce qui m'a fait le plus de mal c'est la haine de mes parents l'un envers l'autre. Je t'embrasse ps: ton frère trouvera la force il le faut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message. J'ai eu ma belle-sœur au téléphone hier soir et elle m'a confié plein de choses. Elle souffre de devoir se séparer de mon frère mais elle ne l'aime plus et il n'y a rien à faire pour que ça change, malheureusement. C'est sûr qu'on ne peut pas lui imposer de rester pour les enfants et la maison, tu as raison. Puis il faut un foyer rempli d'amour pour avoir des enfants épanouis. J'espère que leur séparation se passera bien, qu'ils réussiront à rester "amis", car il n'y a rien de pire que des parents emplis de haine. C'est dur, je veux que mon frère trouve la force de surmonter cette épreuve, je voudrais qu'il ne souffre pas atrocement. Bisous

      Supprimer
  4. J'ai connu un collègue qui a vécu la même chose, ce sont des situations difficiles à vivre. Bon courage à lui !

    RépondreSupprimer