Mon bébé douceur

Avec Titange, j’ai une relation fusionnelle. Une relation très forte que je n’avais pas eue avec Choupi ni Poupette. Il me suit partout, me tient par la main, et le soir il ne s’endort que dans notre lit, blotti tout contre moi. Il m’embrasse, prend mon bras et le pose sur lui pour que je l’entoure bien. Je crois que ça le rassure. Et moi je suis heureuse d’être là pour lui.

Le matin quand mon réveil sonne, je le trouve de plus en plus souvent
assoupi à côté de moi, dans le lit (le Mâle se lève 1h avant moi donc la
place est libre !).

Il aura 3 ans le 20 juin, et entrera donc en petite section de maternelle en septembre. La séparation sera très difficile, pour lui comme pour moi. En plus il n’a pas de doudou à qui faire des câlins ! On lui a présenté plusieurs peluches mais ça ne semble pas l’intéresser pour le moment… Je crois que ça va être délicat de gérer son entrée en maternelle, mais il nous reste encore 5 mois 1/2 pour s’y préparer…

Ah mon bébé douceur… Un bébé rempli d’amour mais qui a aussi un sacré caractère ! Il peut se montrer très dissipé, enclin à faire moult bêtises pour me rendre chèvre ! Renverser par terre son verre de jus d’orange en rigolant, vider un tube de dentifrice dans le lavabo, se crayonner le corps, faire un pipi sauvage dans la fontaine à eau des chats…

Je dis souvent qu’un Titange en vaut deux car il a de l’énergie à revendre ! Il ne fait quasiment plus la sieste et il réussit néanmoins à ne s’endormir qu’avec nous, vers 22h30. Avec les beaux jours qui reviennent, il va pouvoir se dépenser dans le jardin, ça va être un soulagement ! Il s’assoupit parfois sur le canapé l’après-midi, il met le plaid tout doux sur lui, et il devient paisible comme un ange.

Dors mon Ange…

Je passerais des heures à le regarder dormir. Il est si calme, si beau, si chaud. Sa respiration est régulière, sa petite bouille me fait fondre. J’ai envie de le croquer !

Sa naissance me paraît remonter à tellement longtemps ! Je ne veux pas qu’il grandisse trop vite, je veux profiter à fond de ces moments de tendresse, d’union, de fusion.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *