Quel est le tarif au black d’une nounou ?

Avoir une nounou est un véritable confort, elle va prodiguer les soins nécessaires à votre enfant lorsque vous n’êtes pas présent. Mais ce service a un coût qui varie du simple au triple. C’est la raison pour laquelle les parents se tournent vers le « black ». Quels sont les avantages de faire appel à une nounou non déclarée ? Existe-t-il des risques ? Qu’en est-il des prix ? Focus dans ce dossier !

Les avantages à faire appel à une nounou au noir

Si le recours à une nounou au black est très plébiscité par les parents, ce n’est pas forcément un hasard. Et pour cause, ses services sont généralement peu chers.

Une nounou au black proposera des prix entre 50 et 75 % moins cher que ceux d’une nounou déclarée. Ses tarifs ne comprennent pas les charges sociales et patronales ainsi que les frais d’une agence de prestataires. En d’autres termes, elle ne paie aucun impôt sur l’argent qu’elle perçoit.

Outre les avantages économiques, les parents souhaitent passer par les services d’une nounou au black pour des raisons pratiques : pour ne pas crouler sous la paperasse, mais pas seulement ! L’assistante maternelle non déclarée est également l’alternative à privilégier pour les gardes d’enfant non régulière, on peut s’en séparer simplement et rapidement.

Dans ce cas, les parents ne pourront payer les heures de garde que par espèces, sans traces de paiement ni factures.

Quel prix pour une nounou au black ?

Le prix horaire d’une nounou non déclarée s’insère dans une fourchette comprise entre 2 € et 4 €.

Les assistantes maternelles déclarées, quant à elles, affichent des prix horaires entre 10,6 € et 12 €.

Les agences de services à la personne proposent des prix horaires plus chers, allant de 13 € à 16 €.

nounou-au-black-plusieurs-enfants

Les risques de faire appel à une nounou non déclarée

Bien que les prix soient « alléchants », une nounou au black n’est pas si avantageuse que cela. Le recours à ses services peut même vous exposer à des risques et des inconvénients :

  • Vous ne pouvez pas bénéficier d’aides de la CAF et de l’État.
  • Vous ne serez pas protégé par un contrat de travail : vous n’aurez aucune solution de rechange si la nounou au black s’absente ou abandonne son poste.
  • Étant non déclarée, une nounou au noir ne sera pas couverte par une assurance professionnelle en cas d’accident du travail. Il y a donc de forts risques qu’elle se retourne contre vous.
  • En cas de dégradation de biens ou d’accident de l’enfant, les assurances se déclineront de toute responsabilité dans le cas d’un service au black.
  • Une nounou non déclarée ne dispose pas généralement de qualifications en matière de gardiennage d’enfant.

Dernier risque et non des moindres : le recours au travail au noir peut être passible d’une peine de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. D’ailleurs, si l’URSSAF prend connaissance du service non déclaré, vous serez tenu de payer les cotisations et contributions sociales pour les prestations effectuées.

nounou-paye-au-black

Pourquoi une nounou au black ne veut pas être déclarée ?

Il existe plusieurs raisons (illicites) qui peuvent amener une nounou à ne pas être déclarée.

Cette personne :

  • est encore mineur(e)
  • est en situation de chômage et souhaite toujours percevoir ses indemnités
  • est en congé parental et ne veut pas perdre les allocations
  • est dépourvue d’un titre de séjour en règle
  • a fait l’objet d’une suspension et d’un retrait d’agrément
  • désire accroitre ses revenus ou arrondir ses fins de mois sans payer des charges sociales.

Vous savez désormais pourquoi le recours à une nounou au noir est risqué. Si vous avez besoin d’un service de garde, l’idéal reste de passer par des prestataires déclarés et agréés. Leur activité est régie par une législation très stricte, ce qui permet de garantir la sécurité et le bien-être des enfants.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

protection par reCAPTCHA : ConfidentialitéConditions