Avoir des enfants rapprochés

Une fois que l’on a vécu une première grossesse puis un premier accouchement, nous avons beaucoup moins de craintes par la suite.
Alors on se pose des questions dont la fameuse : Et si on remettait ça ?

Et si on repartait pour vivre une nouvelle aventure avec des nausées, des envies diverses et variées, des sautes d’humeur mais également avec de la joie, de l’impatience, de l’amour.
Et si maintenant que notre petit numéro 1 fait ses nuits, on recommençait les nuits blanches avec un numéro 2.
Et si maintenant que numéro 1 ne rentre plus dans son plus beau pyjama, on pensait à le mettre à un numéro 2.
Et si on permettait à numéro 1 d’avoir un compagnon de jeu rapidement.
Et si on agrandissait rapidement notre famille pour partager encore plus de souvenirs et d’amour.

Mais si c’était trop tôt.
Mais si on ne s’en sort pas.
Mais si nous n’avons pas suffisamment profité de numéro 1.
Mais si finalement on le regrettait.

Oui, la question du deuxième enfant peu après l’arrivée du premier est une GRANDE question. On y voit beaucoup d’avantages mais on peut ressentir beaucoup d’appréhension aussi.

C’est pourquoi, en tant que maman de 2 petites filles qui ont 21 mois d’écart, je vais vous partager mon expérience et mon ressenti.
Il n’est bien entendu pas à prendre au pied de la lettre, nous sommes tous et toutes différent(e)s mais si ça peut répondre à quelques unes de vos interrogations, c’est déjà pas trop mal.

On saute le pas ?

Avant tout, vous devez savoir ( si ce n’est déjà la cas), qu’après votre retour de couches, vous avez beaucoup de chances de tomber de nouveau enceinte si vous ne prenez pas assez de précautions. Alors si vous voulez des enfants rapprochés mais pas trop non plus, c’est à ce moment là qu’il faut faire le plus attention.
A l’inverse, si vous voulez vite remettre ça et que vos bouts de choux n’aient vraiment pas beaucoup d’écart, alors c’est là que vous avez une carte à jouer.

Pour notre part, nous voulions avoir des enfants proches en âge et nous avons été entendus (alors que nous parlions tout bas pourtant!). En effet, on commençait tout doucement à en parler lorsque l’on a appris que Jeanne avait pris nos quelques paroles au pied de la lettre et était déjà venue s’installer dans mon ventre.
Du coup nous n’avions pas trop eu l’occasion d’envisager à l’avance les « Pour » et les « Contre » mais maintenant qu’elle a 2 ans et que Prune va bientôt avoir 4 ans, nous savons quels sont les avantages et les inconvénients.

Les plus ❀

Bon il faut se l’avouer avoir des enfants qui n’ont pas beaucoup de différences d’âge ça leur permet d’avoir rapidement envie de jouer aux mêmes jeux et donc de créer une certaine complicité.
Ils ont les mêmes centres d’intérêt une fois les premiers mois du nourrisson passés et se rapprocheront de plus en plus.
Et par la suite quand ils seront un peu plus grands, ça permettra aux parents d’être tranquilles pendant plus de 5 minutes ( et c’est loin d’être négligeable !)

Un autre point positif à avoir deux enfants rapprochés … et bien on enchaîne les nuits compliquées, les coliques, les couches sales, les chariots remplis de lait et de petits pots, l’arrivée des dents et bien d’autres choses mais ensuite on passe à autre chose!
Puis si on doit faire une pause un peu trop longue entre le 1er et le 2eme enfant, on risque d’oublier à quel point les 2/3 premières années de l’aîné étaient fatigantes et de se prendre un sacré coup au moral une fois que ces durs moments reviendront. Alors qu’en enchaînant, pas le temps d’oublier, pas le temps de déprimer…

Ah et il y a encore un avantage (et oui je suis sûre que vous ne pensiez pas qu’il pourrait en avoir autant). Si vous avez fait garder votre premier enfant dans une crèche ou par une assistante maternelle,  vous avez beaucoup plus de chance de pouvoir faire garder votre futur petit par la même structure ou la même nounou. Et ça aussi c’est un sacré bon point quand on sait comme c’est compliqué de faire garder son chérubin.

Et vous savez, j’en ai même encore un et pas des moindres: on vous considérera comme une Supermaman et une Wonderwoman en même temps !!

Les moins ❀

C’EST CREVANT !!!
Pardon, ça avait besoin de sortir …

C’est un secret pour personne, avoir UN enfant ce n’est pas de tout repos, en avoir DEUX, c’est Doliprane tous les jours mais en avoir DEUX RAPPROCHES… vous voulez vraiment le savoir ? Mais bon Prune a bientôt 4 ans et Jeanne a eu 2 ans et je suis toujours en vie donc c’est faisable (non je ne vous montrerai pas mes yeux cernés … non non non)
Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenus … mais relisez vite les points positifs, ça va de nouveau vous donner envie de vivre l’expérience !!

Les déplacements même les plus courts sont toujours une expédition.
Forcément le plus petit ira en poussette ou en portage mais l’aîné n’aura pas forcément envie de marcher plus de 5 minutes donc il faudra soit une poussette double (ah tiens un bon point: ça permet de se muscler les biceps) et de transpirer en 2 minutes ou solution plus simple et plus agréable: le marche pied à roulettes qui s’installe à l’arrière de la poussette simple. C’est un peu encombrant mais plus maniable que la poussette double.

Il faudra prévoir des boules quies parce que vous allez BEAUCOUP entendre crier. Un bébé ça pleure, un enfant qui accueille un petit frère ou une petite soeur, ça veut montrer que ça existe alors ça crie. Et plus ça grandit plus ça crie fort puisqu’en plus ils vont s’aimer autant qu’ils vont se disputer alors je ne vous raconte pas. Mais vous recevrez aussi de l’amour en double d’un coup (oui oui j’essaie encore de vous donner envie !)

Et pour finir (oui oui je vais m’arrêter là !), vous verrez sûrement un peu moins vos amis …
Ceux qui ont des enfants en auront assez avec les leurs et ceux qui n’en ont pas viendront vous voir au début mais une fois qu’ils verront que ça bouge beaucoup et que ça fait beaucoup de bruit, ils viendront un peu moins.
Mais rassurez-vous, ça ne durera qu’un temps, environ cinq à six ans … ensuite vous retrouverez une vie sociale.

Alors ça va, pas trop déprimés ?
Même si ce n’est pas évident, je suis quand même très contente d’avoir deux enfants qui ont à peine 2 ans d’écart. Elles sont déjà très fusionnelles et elles font beaucoup de choses toutes les deux et je sais très bien que ce n’est que le commencement.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *