Comment sevrer un bébé : ce qu’il faut savoir

comment-sevrer-un-bebe

Pour les mamans qui cherchent à passer d’un allaitement maternel à un sevrage pour passage au lait en poudre ou à une nourriture plus solide pour leur bébé, il est important de se préparer à cette transition. Qu’il s’agisse d’un sevrage progressif, rapide ou mixte, il faut se familiariser avec le déroulement et les conséquences du sevrage.

Continuer à allaiter le bébé pendant la journée et donner le biberon le soir est aussi une option possible, à condition de bien respecter ces étapes. Découvrons ci-dessous comment sevrer son bébé en douceur et avec précaution.

Témoignage de Marine, 24 ans
« Je souhaite sevrer mon bébé, mais je ne sais pas si je trouverai la force de le faire. Allaiter mon bébé a été tellement plus qu’une simple façon de le nourrir. Allaiter mon bébé m’a donné la possibilité de créer un lien spécial et fort avec lui. Maintenant, je me sens perdue et j’ai peur de prendre la décision de cesser l’allaitement. »

Préparer le sevrage

Avant de commencer un sevrage, il est important de bien connaître le bon timing et de s’assurer que le bébé soit prêt à passer à la prochaine étape. D’habitude, les bébés sont prêts à être sevrés après 12 mois pour la plupart. Après cet âge, le bébé peut avoir des difficultés à accepter la nourriture solide et le lait en poudre.

Il est donc essentiel de bien préparer le bébé à cette transition, en lui proposant des aliments solides et des mélanges de lait en poudre. Il est aussi utile de bien préparer le biberon ou la nourriture à lui donner.

Les différents types de sevrage

Une fois que les préparatifs sont faits, il est temps de passer aux différents types de sevrage.
Vous pouvez choisir entre :

  • Un sevrage progressif, qui consiste à retirer petit à petit le lait maternel sur une période de plusieurs mois. Cela peut se faire en diminuant la quantité d’allaitement par tétée, ainsi qu’en diminuant le nombre de tétées.
  • Un sevrage rapide, qui consiste à passer directement du lait maternel à du lait en poudre ou à des aliments solides ou liquides (purées, soupes, compotes, … ) .
  • Un sevrage mixte est également possible, qui consiste à allaiter le bébé pendant la journée et lui donner le biberon le soir.

L'Allaitement: De la naissance au sevrage
à partir de
19,50 €
Note moyenne des internautes
4,5 / 5
275 avis chez 1 marchand
à partir de
19,50 €
à partir de
19,50 €
Note moyenne des internautes
4,5 / 5
275 avis chez 1 marchand

Les conséquences du sevrage sur le bébé

Bien que le sevrage soit souvent une étape difficile pour le bébé, il est utile de connaître les conséquences sur lui.

Lors du sevrage, le bébé peut avoir des réactions émotionnelles, qui sont souvent dues à la frustration et à la peur du changement. C’est pourquoi il est nécessaire de lui donner toute l’attention et l’affection nécessaire. En même temps, il est important de se préparer à des signes de colère et/ou de tristesse chez le bébé.

En ce qui concerne les changements nutritionnels, le bébé doit s’habituer à de nouveaux aliments. Il faut donc lui donner des aliments nutritifs pour qu’il ne soit pas en manque de vitamines et de minéraux. Pensez à bien respecter la quantité et la qualité de la nourriture donnée au bébé.

La transition entre l’allaitement maternel et un autre type d’alimentation peut entraîner des changements en ce qui concerne la digestion de votre bébé. Le temps que ce dernier s’habitue au changement alimentaire, il pourra avoir des douleurs au ventre et/ou des selles qui vous paraissent inhabituels pendant quelques jours. Si cela dure trop longtemps, n’hésitez pas à en parler au pédiatre de votre enfant.

Sevrages progressifs ou rapides peuvent entraîner des jours difficiles où le bébé peut pleurer ou avoir des difficultés à s’endormir. Il faut avoir conscience de ces phases et y faire face avec patience et compréhension.

 bebe-pleure-pendant-sevrage

Préserver l’allaitement maternel

Certains bébés sont capables d’effectuer un sevrage tout en conservant l’allaitement maternel dans une certaine mesure.
Les mamans peuvent continuer à allaiter leur bébé le matin et lors des siestes, tout en lui donnant le biberon le soir. Cela sert à fournir une combinaison de lait maternel et de lait en poudre, permettant aux mamans et aux bébés de profiter des avantages de l’allaitement maternel tout en se préparant au sevrage. De cette façon, il est possible de conserver une certaine continuité et un sentiment de sécurité dans le processus.

Quand est-il préférable de sevrer son bébé ?

Chaque bébé est différent tout comme chaque maman l’est aussi. Il n’y pas un âge précis où il est préférable de sevrer son bébé.
L’allaitement maternel, en plus d’être une façon de nourrir son enfant, est une fusion entre une maman et son bébé qui peut être difficile à suspendre.
Il est essentiel que vous preniez votre temps et que vous ne vous sentiez pas forcée d’arrêter totalement d’allaiter votre enfant du jour au lendemain.

Témoignage de Victoire, maman d'Alphonse
« J’ai toujours su que je voulais allaiter mon bébé. Malgré la pression des gens autour de moi qui m’ont poussée à arrêter d’allaiter à un certain âge, j’ai toujours refusé et cela a été une lutte quotidienne. Je suis heureuse de voir que mon bébé a maintenant 14 mois et que je continue toujours à lui offrir le soutien nutritionnel et affectif dont il a besoin. »

Cela dit, si vous souhaitez tout de même avoir des informations sur le sevrage d’un enfant à différentes périodes de sa vie, voici un tableau qui va pouvoir vous renseigner :

Tranche d’âgeAvantagesInconvénients
Environ 4 moisUne alimentation plus variée et plus intéressante pour le bébé.
Bonne compréhension des besoins nutritionnels.
Le lait maternel fortifie les défenses immunitaires des jeunes enfants.
Entre 6 et 8 moisLes bébés peuvent mieux mâcher et avaler de plus grandes quantités de nourriture.
Les bébés peuvent apprendre à manger avec des aliments solides.
Un sevrage trop précoce peut entraîner des problèmes de nutrition et des retards dans le développement si l’enfant n’accepte pas ou très peu un autre type d’alimentation.
Entre 9 et 12 moisLes bébés ont déjà une bonne mâchoire et des compétences de mastication.
Le sevrage à cette période peut aider le bébé à développer ses compétences alimentaires.
Le sevrage pendant cette période peut être difficile émotionnellement pour le bébé.

En conclusion

Il est important de garder à l’esprit que chaque bébé est différent et qu’il n’existe pas une seule méthode pour sevrer son bébé. Chaque famille peut trouver la méthode qui convient le mieux pour elle et son bébé. Il est donc essentiel de prendre le temps de se renseigner sur les différentes méthodes de sevrage et de bien écouter son pédiatre lorsqu’il donne ses conseils.

Il est aussi important de bien se préparer à cette étape et de s’assurer que le bébé soit prêt à passer à la prochaine étape. Quelle que soit la méthode choisie, il faut la respecter et l’adapter à chaque bébé.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

protection par reCAPTCHA : ConfidentialitéConditions