Fan de T’choupi

Il y a une collection de livres pour petits gnomes que j’aime bien : ce sont les « T’choupi ». Alors certes, les titres des bouquins sont un peu désuets et rappellent furieusement les « Martine à la plage » et compagnie, mais dans l’ensemble, c’est vraiment réussi :
–          le personnage principal, un petit pingouin, est attachant et facilement identifiable par les tout-petits,
–          les dessins sont simples mais bien réalisés,
–          le livre est solide et les pages résistent à l’excitation du gnome (ça se déchire moins facilement qu’une feuille de Moltonel triple épaisseur) ;
–          les petites histoires sont d’une longueur idéale pour les 1-4 ans et le vocabulaire est simple et varié. En effet, malgré tout l’espoir que vous placez en votre gnome,  il est inutile -voire cruel- de lui raconter une légende coréenne qui fait 15 pages, il n’y comprendra que dalle et s’en fichera comme de sa première couche-culotte.
 
Gentil T’choupi
 
Il y a même des titres un peu plus rock and roll, du genre « T’choupi s’engueule avec Papa » (rassurez-vous, ça se termine bien), « T’choupi ne veut pas prêter » (on le comprend), « T’choupi est grave en colère », « T’choupi ne veut pas aller au pieu »… Quel rebelle ce T’choupi ! A quand « T’choupi fume des joints », « T’choupi rackette ses copains », ou encore « T’choupi brûle le monospace »…
 
Ouuuh, le vilain T’choupi !
 
 
Et ça a l’air de bien marcher, car de nouveaux titres sont régulièrement publiés, des coffrets DVD sont sortis, ainsi que de nombreux produits dérivés : livre à toucher, livre-puzzle, livre d’autocollants, pyramide de cubes, petits jeux et j’en passe.
 
Bref, le mec à l’origine de T’choupi est en train de palper grave. Et je vous encourage à l’aider à payer son chalet à Aspen. Non franchement, c’est mérité, c’est du bon boulot. Les gnomes ont raison d’être fans de T’choupi qui, à travers des histoires simples et concrètes, permet de mieux appréhender le quotidien.

 

T’choupi se la pète au piano

 

 
Par exemple, en ce moment vous pouvez acheter : « T’choupi fête Noël », « T’choupi fait un bonhomme de neige dans le salon« , « T’choupi se goinfre de galette des rois », « T’choupi va à la neige et attrape une pneumonie« … 
 
Il y aura toujours un T’choupi qui collera tout pile à un évènement important dans la vie du gnome, comme par exemple « T’choupi va sur le pot et en fout partout« , « T’choupi rentre à l’école et fait une dépression » ou encore « T’choupi s’habille tout seul » (c’est bien le gnome, tu vas faire gagner du temps à Maman le matin).

 

C’est l’évènement de l’année

 

 
Même les grands drames sont abordés, c’est que l’on n’épargne rien à ce pauvre T’choupi ! Il va ainsi paumer son doudou, tomber malade, se perdre au supermarché… Il en chie le T’choupi, et c’est bien, car ça le prépare à la vie. Mais bon, trop facile pour lui car à chaque fois il s’en sort, un peu comme Jack Bauer dans « 24 heures chrono ».

 

T’choupi attend un rein pour le sauver…

 

Parlons prix :
J’ai acheté les albums T’choupi à la En conclusion :

C’est vrai que ce brave T’choupi a une vie quasi parfaite, souvent un peu trop éloignée de la réalité. Je pense qu’il faut prendre un album T’choupi pour ce qu’il est : une jolie histoire surannée qui tend à montrer le bon exemple au gnome. Un T’choupi c’est comme un Petit Ours Brun, ça sent bon la guimauve.

 
NDLR : certains titres ont été légèrement modifiés à des fins purement humoristiques. Mais je ne doute pas que vous les retrouverez sans peine.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

protection par reCAPTCHA : ConfidentialitéConditions