Journée de la Femme : je peux vomir ?

Non mais franchement, une journée de la Femme. Et pourquoi pas la journée des clébards pendant qu’on y est ! Aujourd’hui, il faut une journée pour tout, c’est tendance....

Non mais franchement, une journée de la Femme. Et pourquoi pas la journée des clébards pendant qu’on y est ! Aujourd’hui, il faut une journée pour tout, c’est tendance.

Il y a les journées « sans » :
– journée sans téléphonie mobile (6 février) ;
– journée sans Facebook (28 février) ;
– journée sans viande (20 mars) ;
– journée sans tabac (31 mai) ;
– journée sans voiture (22 septembre)…

Il y a les journées « hommage » :
– journée de la Femme (8 mars) ;
– journée de la météo (23 mars) ;
– journée du fromage (27 mars) : un calendos acheté, un offert ;
– journée de la Terre (22 avril) ;
– journée de la Sage-Femme (5 mai) ;
– journée des cuisiniers (20 octobre)…

Il y a aussi les journées « maladies » :
– journée des lépreux (30 janvier) ;
– journée contre le cancer (4 février) : ouh, le cancer a peur de cette journée ;
– journée de la Trisomie 21 (21 mars) ;
– journée de l’hémophilie (17 avril) ;
– journée de la maladie de Parkinson (12 avril) ;
– journée du paludisme (25 avril) ;
– journée du lupus (10 mai)…

Et les journées des organes bien sûr :
– la journée de l’audition (10 mars) ;
– la journée du rein (10 mars) : tiens, c’est la même date que l’audition ;
– journée du pied (18 mai) ;
– journée de la prostate (15 septembre) ;
– journée du coeur (26 septembre)…

Sans oublier la journée du sommeil, le 18 mars. Si seulement ça donnait le droit de pioncer pendant 24 heures d’affilée… Mais que nenni. Une « journée », ça ne sert pas à glander. En fait, ça ne sert à pas grand chose.

La journée de la Femme a quelque chose de dégradant. La simple existence de cette « journée » nous place dans une position de minorité, de sexe faible. Comme si être une femme était un handicap, une tare, une discrimination en soi.

J’imagine le dialogue qui a concouru à créer cette fameuse journée :

Bigboss mâchouille un chewing-gum à la menthe en regardant ses notes. Il prend un air grave puis balance à l’assemblée :

– « Bon les gars, les gonzesses nous font chier à réclamer des postes importants et des salaires similaires aux nôtres. Qu’est-ce qu’on peut leur proposer pour les calmer ? »
« Faut leur donner un os à ronger, un truc qui leur donne de l’importance », répond d’emblée Roger.
« Ouais, faut leur faire croire qu’on veut vraiment les valoriser », renchérit Edouard. 
– « On pourrait créer une journée de la Femme par exemple ? », propose Bertrand.
« Mouhahaha excellent Bertrand, ton idée est géniale ! Je suis sûr que ces godiches vont apprécier. Et en plus, ça ne coûte rien ! », se réjouit Bigboss, le sourire aux lèvres.
Et toute l’assemblée des Mâles se marre, pensant avoir résolu le problème. 
Bertrand aura de l’avancement cette année

 
La journée de la Femme est une friandise pour calmer nos appétits de grandeur. Heureusement, il y a des femmes qui résistent. 

Non, je ne fêterai pas la journée de la Femme, je vaux mieux que ça !

NB : ce billet a été écrit au second degré qui se prend au sérieux. Comprenne qui pourra.

Categories
Ma prose
18 Commentaires
  • Malorie SARR
    8 mars 2011 at 2 h 40 min
    Répondre

    Ai-je le droit de te dire que je ne suis pas tout à fait d'accord? Avec la journée de la femme, au moins une journée par an, on s'intéresse à la condition féminine, et pas seulement en Occident mais aussi dans des pays où les femmes n'ont pas accès à l'éducation, à la contraception, à toute liberté fondamentale comme le droit de ne pas la fermer…

  • AdminTPBB
    8 mars 2011 at 7 h 50 min
    Répondre

    @ Malorie : bien sûr que tu as la droit, c'est ta journée :p
    Plus sérieusement, je ne suis pas convaincue qu'il y ait besoin d'une journée de la Femme pour pouvoir dénoncer les problèmes rencontrés par celles-ci dans le monde. On peut bien dénoncer une dictature sans qu'il y ait une journée des tyrans, parler de la faim dans le monde sans attendre la journée de la pénurie alimentaire. Alors pourquoi ne parlerait-on de la condition féminine qu'aujourd'hui ? Ce n'est que mon avis bien sûr !

  • Amandine
    8 mars 2011 at 8 h 18 min
    Répondre

    Bravo, je n'aurais pas mieux dit! Continue tes coups de gueule !

  • mistinguett
    8 mars 2011 at 8 h 18 min
    Répondre

    moi non plus je ne serai pas fêter aujourd'hui… ma vie s'écoulera comme les autre jours 😉

  • gaëlle
    8 mars 2011 at 8 h 44 min
    Répondre

    pris sous cet angle ….
    ah une solution qui rendrait cette journée agréable et utile et qui rejoint tes deux articles : accès sans condition aux haltes garderies pour nos petits bouts afin qu'on puisse se faire une journée shopping, institut de beauté ou ce que l'on veut tranquillou !

  • Sophie
    8 mars 2011 at 8 h 59 min
    Répondre

    Bravo!! je suis d'accord à 100%!

  • Lulu p’tit Lu
    8 mars 2011 at 9 h 07 min
    Répondre

    Y a aussi la fête des secrétaires et assistante le 3ème jeudi d'avril 😉
    Mais je l'aime bien celle là parce que mon boss m'offre des supers chocolats 😉

  • Blabla-et-cie
    8 mars 2011 at 10 h 16 min
    Répondre

    Bravo pour ton coup de gueule !!
    Ma journée ben se sera ménage donc paie ta journée de la femme lol !!!
    A bientot les nanas !!

  • LMO
    8 mars 2011 at 10 h 36 min
    Répondre

    Moi aussi ça me défrise, cette journée…
    C'est humiliant, à mon sens!

  • Nine
    8 mars 2011 at 11 h 02 min
    Répondre

    Mdr !

  • Les Sens Bio-Ethic
    8 mars 2011 at 13 h 00 min
    Répondre

    Désolée, je ne suis pas d'accord avec certains commentaires. La journée de la femme ce n'est pas un truc humiliant, ni un truc à la mode comme toutes ces journées qui fleurissent un peu partout. La Journée de la femme a 100 ans et même si les occidentales trouvent que cette journée ne sert à rien,qu'elles aillent le dire aux femmes du monde entier qui sont battues, torturées, mariées contre leur gré, vendues comme esclaves sexuelles et j'en passe…
    Et si nous, petites occidentales pensont que pour un travail égal il est normal de gagner moins qu'un homme, où allons nous ! Je précise que je ne suis pas une militante féministe…

  • AdminTPBB
    8 mars 2011 at 13 h 15 min
    Répondre

    @ Les Sens Bio-Ethic : je ne suis pas sûre que les femmes battues se sentent mieux parce qu'il y a une journée de la femme…

    Tu crois vraiment que c'est l'existence de cette journée qui permet d'améliorer la condition de la femme ? Je suis très sceptique ! Soyons honnêtes, ce sont les politiques qui détiennent le pouvoir en la matière (en pénalisant les violences sexuelles, en interdisant la bigamie et les discriminations, en insérant une obligation de parité dans la constitution des listes électorales etc.).

    Dans tous les cas, ce n'est certainement pas un "combat" qui doit se résumer à une journée…

    Mais merci de faire partager ton opinion, c'est important que chacun puisse s'exprimer !

  • marievdk
    8 mars 2011 at 14 h 08 min
    Répondre

    J'adore ton article!!! Mais comment??? ils n'ont pas encore inventé la journée des instit??? il y a bien la journée des secrétaires et celle des grand-mères!

  • Anne
    8 mars 2011 at 15 h 58 min
    Répondre

    Super coup de gueule ! J'a-do-re !

    Je suis du même avis que toi Chris, mais j'avoue profiter de l'occasion. Ce soir, j'attends donc le bouquet de fleurs et le massage.

    Allez … vive les femmes !

  • Maryvonne Liegaut
    8 mars 2011 at 17 h 47 min
    Répondre

    La journée de la Femme, c'est TOUS les jours !!!!
    Que ce soit ici ou ailleurs de par le monde, les femmes se battent journellement pour leurs droits, leur intégrité, la reconnaissance qu'on leur doit, etc etc etc.
    C'est un sujet complexe et grave et, à mon humble avis, une journée ne sert strictement à rien….

  • Ln_hana
    8 mars 2011 at 19 h 04 min
    Répondre

    Journée de la femme? Ben voyons! Parce qu'il faudrait penser à tous les problèmes de société et d'inégalité inhérents à notre double chromosome X une seule fois par an?
    Aujourd'hui, j'ai fait tourner 3 lave-vaisselles (faut bien nourrir la famille), une lessive et un sèche linge (et mon panier de linge sale déborde toujours autant), j'ai du changer une bonne dizaine de couches. Et ce soir, je suis seule parce que Monsieur est parti faire du sport. La journée de la femme, c'est juste soit une histoire de marketing (on ne sait jamais peut-être que ces messieurs penseront un peu à nous faire plaisir ce jour là, mais faut pas trop rêver) soit de la politique pour dire à 50% de la population qu'on essaye quand même un peu de temps en temps (mais pas trop quand même) de résoudre leurs problèmes (revenez quand vous aurez accouché, à l'ANPE pour avoir une formation; vous convenez pour le poste mais ça va pas être possible car il faudra porter des charges lourdes parfois et les équipes d'hommes risquent de voir d'un mauvais oeil que ce soit une femme, mais on a un poste en labo 50 km plus loin si vous voulez).
    Christelle, je t'en voudrais pas si tu mets pas mon commentaire un peu remonté!!! ;-)))

  • AdminTPBB
    8 mars 2011 at 20 h 45 min
    Répondre

    Mais je ne censure personne ! Et j'aime les avis fougueux 😉

  • eureka
    8 mars 2011 at 21 h 52 min
    Répondre

    il n'y pas la journée de l'homme! on se demande pourquoi?

  • Répondre

    *

    *

    RELATED BY

    • Bonne année 2016 !

      Il n’est jamais trop tard pour bien faire alors je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2016 ainsi qu’une bonne santé. La santé, c’est primordial...
    • Quel est le plus beau jour de votre vie ?

      Voilà une question qui revient souvent dans les conversations. Pour beaucoup, c’est le mariage ou la naissance du premier enfant. Pas moi. J’étais une mariée stressée, qui avait peur...
    • Quand l’espoir fait vivre

      Hier soir, j’ai eu mon frère au téléphone, j’ai tout de suite senti qu’il n’allait pas bien, et en effet, l’idée de rompre avec sa femme, celle qu’il aime...
    • Les histoires d’amour à l’école

      Ma Poupette a 5 ans et est en grande section de maternelle. Tous les soirs, je la questionne sur sa journée à l’école et elle me raconte tout plein...