La motricité : quelles sont les différentes étapes de développement d’un bébé ?

À la naissance, l’être humain ne dispose pas d’un tonus musculaire important comme les animaux. Ce n’est que des mois après sa venue au monde que sa motricité globale s’autonomise. L’aptitude à se servir adéquatement de ses mains et de ses pieds évolue au fils des mois de sa première année de vie. Elle connaît des améliorations progressives selon la tonicité musculaire du bébé et de la qualité de sa vue assez limitée au départ.

motricite-bebe-de-0-a-24-mois

C’est une étape de la grande aventure de la paternité et de la maternité au cours de laquelle les parents ont besoin d’être accompagnés. Bien que les enfants se développent à des rythmes différents (certains se montrent habiles plus tôt ou plus tard que d’autres), certaines grandes étapes de développement de la motricité des bébés sont semblables pour chaque bébé.

La motricité de bébé de la naissance à 12 mois

Entre son jour de naissance et son premier anniversaire, le développement de la motricité d’un bébé est centré sur l’apprentissage du contrôle de son corps. C’est une phase intense marquée par des progrès de mois en mois.
Ces progrès sont les suivants :

Entre 0 et 4 mois

Les trois premières semaines, le bébé bouge, mais ne contrôle pas vraiment ses mouvements. C’est la phase d’éveil de ses sens.
À un mois, il commence à suivre du regard les objets qui se déplacent et réagit aux bruits autour de lui. Sa motricité, toujours peu organisée, s’accompagne de réflexes, notamment :

  • Le réflexe de succion qui lui permet par exemple de porter son doigt à la bouche ou de s’alimenter ;
  • Le réflexe de Moro qui le fait sursauter face aux grands bruits et aux mouvements brusques ;
  • Le réflexe de marche qu’il manifeste quand il est tenu verticalement sur une table ;
  • Le réflexe d’orientation par lequel il cherche le sein ou tourne la tête lorsqu’il sent sa joue chatouillée, etc.

À deux mois, la maîtrise des gestes de sa tête s’installe. Lorsqu’il est à plat ventre, il peut déjà se mettre sur ses avant-bras et essaie de se lever. Il réussit à balancer ses mains, ses jambes, ses pieds et se plaît donc à pédaler et se faire caresser. Il joue avec sa langue, fait des bulles et met tout dans la bouche.

motricite-bebe-3-mois

De 4 à 6 mois

À partir de 4 mois, alors qu’il est en pleine phase orale, le bébé devient plus fort et commence à mieux se tenir. Lorsqu’on le couche sur le dos, il essaie de lever la tête et pédale des pieds. Lorsqu’on lui tient les mains, il essaie de se lever et de suivre la gymnastique avec sa tête. Il peut déjà tourner sur son dos.

Ses mains sont fascinantes. Il les regarde beaucoup et s’en sert, telles des pinces, pour attraper et tenir les objets, bien que parfois, ils lui échappent encore. Sa vision devient plus claire de telle sorte qu’il parvient à distinguer les détails.

motricite-bebe-6-mois

De 6 à 9 mois

À 6 mois, le bébé se retourne déjà bien sur le ventre et s’en sert pour se déplacer. Il se tient mieux assis et certains commencent même à ramper. En le faisant asseoir sur vos genoux et le mouvementer au rythme d’une chanson, il essaie de garder son équilibre.

Lorsqu’il atteint 7 mois, il essaie de tendre ses bras pour qu’on le prenne. Avec des mouvements de plus en plus rapides, il peut être incité à avancer quand on lui présente un petit ballon. Les objets passent désormais d’une main à l’autre et le sein, il le tient à deux mains et commence à le mordre, car la première poussée dentaire se présente.

En dehors du lait, il se montre déjà apte à consommer d’autres aliments. Il joue avec ces aliments et les bols qui les contiennent. À l’approche de son neuvième mois, il cordonne mieux les mouvements de ses mains et de ses yeux.

bebe-puree-9-mois

Entre 9 et 12 mois

À ce stade, le tonus musculaire du bébé est assez conséquent. Il s’essaie vraiment dans les déplacements, à quatre pattes ou en rampant. Certains plus habiles se mettent debout et tentent de s’accrocher aux meubles de la maison pour avancer. Il veut déjà manger avec ses mains et tente de manipuler maladroitement la cuillère.

À 11 mois, son habilité est plus renforcée. Il donne et reprend les objets, les lâche et les regarde tomber. À l’appel de son prénom, il retourne la tête.
À 12 mois, il joue vraiment, peut déjà encastrer des formes… Bref, à cet âge, la motricité globale du bébé est coordonnée au regard. Et plus son sens du toucher est stimulé, plus on observe son développement moteur.

La motricité de bébé de 12 à 24 mois

Une fois que le bébé souffle sa première bougie, il commence à découvrir le monde par lui-même. D’autres étapes du développement de sa motricité sont engagées.

Entre 12 et 15 mois

Lorsqu’il a un an, ce sont les premiers pas du bébé. Un, deux… Un, deux… ! Il essaie de marcher avec les bras écartés question de trouver l’équilibre. Pas besoin de le forcer à ce stade, car très bientôt, il va grimper sur les tabourets, chaises et autres meubles de la maison. Les déplacer ci et là devient un plaisir pour lui. Son habileté à 4 pattes est plus prononcée pour monter l’escalier.

Il a déjà bien découvert les formes et peut mettre un anneau sur un cône ou une boule dans un trou. Quelque temps après, il se tient sur ses deux jambes en tenant ses bras le long du corps. Certains peuvent déjà courir, et même monter des escaliers avec un soutien.

motricite-bebe-escaliers

Lorsqu’il atteint ses 15 mois, le bébé se montre assez stable quand il marche. Il court avec un peu plus d’assurance, se courbe pour ramasser ses objets tout en gardant l’équilibre. Il sait enlever ses chaussettes et commence à se servir tout seul de sa cuillère pour manger.

De 15 à 18 mois

À ce stade du développement de la motricité du bébé, la marche est assurée. Il sait aller à reculons, faire des pas de côté. C’est la joie des parents ! Il peut déjà porter des chaussures souples pour aller à l’extérieur. Il touche à tout ce qui se trouve sur son passage, farfouille les placards, tourne les pages d’un livre. Il peut déjà tourner les poignets des portes. Après son bain, il peut aider sa maman à l’habiller.

Il se saisit déjà bien d’un gros crayon avec lequel il s’essaie à des graffitis et dessins. Côté manipulation, il peut déjà :

  • Vider et remplir un contenant d’eau ;
  • Mettre adroitement des objets dans des bols ;
  • Construire une petite tour de 3 cubes, etc.

C’est encore l’étape de l’apprentissage par la bouche, du coup, même les cailloux y passent !

De 18 à 24 mois

L’envie de bouger lui tourmente l’esprit. Il a de nouvelles aptitudes motrices. Courir, s’arrêter, repartir, s’arrêter encore et encore… C’est son quotidien. Il s’accroupit comme pour faire un besoin, tient ses genoux, se lève, court, tombe et se relève. Il donne des coups de pied un peu partout : les meubles, les balles…

À ce stade du développement de sa motricité, il peut déjà danser sur lui en faisant des tours au rythme d’une sonorité qui lui plaît. Il a besoin de plus d’espace pour s’exprimer (marcher, courir, sauter autant que possible).
À 24 mois, il peut déjà faire des sauts à pieds joints. Il essaie de s’habiller tout seul et tient bien des choses dans ses deux mains. Sa dextérité gagne du terrain, la précision dans les gestes s’installe.

La motricité de bébé au-delà de 24 mois

À 2 ans, le développement de la motricité du bébé est quasiment terminé. Il sait bien sauter, courir plus vite, taper, ramasser, lancer adroitement une balle.
Ses compétences sont plus fines : il peut s’habiller seul. Il s’essaie au déballage des paquets, à l’ouverture des portes jusqu’à 2 ans où certains commencent à faire du tricycle.

bebe-2-ans-velo

Ainsi se présente le développement de la motricité du bébé. Toutefois, gardez à l’esprit que chaque bébé va à son rythme. Pas d’inquiétude donc à vous faire si le vôtre va plus ou moins vite qu’aux âges indiqués.