Le Dad-blessing : l’ennemi numéro un de la santé mentale des mères

La santé mentale des mères est particulièrement fragile lorsqu'elles sont soumises à des rôles de parentalité inéquilibrés. Les pères qui sont souvent considérés comme le personnage secondaire dans les foyers peuvent parfois être exaltés plus qu'ils ne le méritent, ce qui est connue comme étant le « Dad-Blessing». Un phénomène douloureux qui se manifeste principalement par des niveaux plus élevés de stress et de dépression chez les mères.
dad-blessing-charge-mentale-maman
Prix mis à jour le 18/02 à 02h39

Définissons de qu’est le « dad-blessing »

Le « Dad-blessing » est l’acte de fausser la perception des responsabilités parentales inéquilibres: dès que la société remarque que le père accompli des tâches ménagères, des activités parentales ou même des moments qui sont considérés comme étant « la norme », il faut alors le féliciter, l’applaudir ou l’exalter.

Le fait qu’il reçoive un tel traitement « hors du commun », accentue, par la même occasion, la perception du « mauvais père » et bascule la situation complètement, c’est-à-dire, il n’est pas traité comme un partenaire « mais plus comme un sauveur ». Les mères, par conséquent, relèguent au second plan leur contribution parentale.

Comment le « dad-blessing » impacte-t-il la santé mentale et la charge mentale des mères ?

Le « dad-blessing » entraîne des conséquences néfastes sur la santé mentale des mères mais également sur le charge mentale. Un « dad-blessing » inapproprié signifie principalement une division des tâches ménagères et de garde qui est totalement défavorable pour les mères.
Ces mères connaissent blâme et culpabilité plus que les mères qui ne vivent pas avec un « dad-blessing » et sont très vulnérables face à la dépression et l’épuisement maternel.

  • Minimisation de la charge mentale des mères : en félicitant les pères pour des actions de base telles que changer une couche ou s’occuper des enfants, on sous-entend souvent que ces tâches sont exceptionnelles pour les pères, alors qu’elles sont considérées comme la norme pour les mères. Cela peut conduire à une invisibilisation du travail et des responsabilités quotidiennes des mères, qui continuent souvent d’assumer la majorité des tâches domestiques et de la charge mentale associée.
  • Pression sociale : en glorifiant les pères pour des actions de parentalité, cela peut perpétuer l’idée que ces actions sont exceptionnelles pour les hommes, les plaçant ainsi sur un piédestal. Cela peut limiter les attentes envers les pères et maintenir les mères dans un rôle de « superwoman », chargées de gérer tous les aspects de la vie familiale et du foyer.
  • Charge mentale accrue : Lorsque les pères sont survalorisés pour des tâches domestiques de base, cela peut renforcer l’idée que ces tâches ne relèvent pas de la responsabilité des pères de manière égale, laissant ainsi les mères avec une charge mentale plus lourde.
  • Baisse de l’estime de soi : La valorisation excessive des pères pour des tâches de parentalité de base peut affecter l’estime de soi des mères. Elles peuvent douter de leur propre valeur et se sentir dévalorisées, ce qui peut avoir un impact négatif sur leur confiance en elles et leur bien-être général.
charge-mentale-maman-dad-blessing

La balance des responsabilités entre parents : vers un futur plus équilibré

Pour protéger la santé mentale des mères, il est nécessaire de mettre l’accent sur le partage des responsabilités parentales entre les pères et les mères et non pas de célébrer les moments particuliers où ils remplissent leurs responsabilités. Une étude a démontré que les mères qui avaient des partenaires qui partageaient les responsabilités étaient moins stressées et mieux adaptées au rôle de parenté.

Le concept du « dad-blessing » doit être dissocié de celui de la « super paternité ». La manière dont les pères s’impliquent ont changé depuis quelques années, avec l’augmentation des femmes qui choisissent d’avoir des postes à responsabilités et les hommes qui prennent des congés de la parentalité. Pour promouvoir un environnement de bienveillance pour protéger la santé mentale des mères et pour les encourager à poursuivre leurs carrières, il est essentiel de les soutenir en assurant un équilibre des responsabilités entre chaque membre.

taches-menageres-equilibrees-famille

Les mères sont souvent presque écrasées par les tâches parentales et l’écart s’accentue à mesure que les pères qui aurait du partager les responsabilités sont soumis à un dad-blessing mal placé. Ainsi, une complète égale partage des responsabilités avec le partenaire est la meilleure façon de protéger la santé mentale des mères ainsi que pour lever les stéréotypes entourant les femmes chefs de famille.

Prix mis à jour le 18/02 à 02h39
Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

protection par reCAPTCHA : ConfidentialitéConditions