Le redoublement rendu quasiment impossible : qu’en pensez-vous ?

Après les notes, c’est au tour du redoublement de passer à la trappe.
La loi d’orientation dite Loi Peillon prévoyait de rendre le
redoublement « exceptionnel » ; la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a décidé d’aller plus loin en le rendant quasiment impossible. En effet, les enseignants ne pourront plus, même en cas de difficultés
et de retards scolaires avérés, proposer à un élève de redoubler.

Le nouveau décret, paru aujourd’hui au Journal Officiel, limite le redoublement à deux cas seulement :
– en cas de période de « rupture importante des apprentissages » liée, par exemple à une maladie,
– ou bien pour les élèves des classes de troisième et de seconde « lorsque la décision d’orientation définitive n’obtient pas l’assentiment
des représentants légaux de l’élève ou de l’élève majeur ».

Dans les deux hypothèses, la décision de redoublement appartiendra à la famille
et à l’élève ; les enseignants n’auront plus leur mot à dire.

Pour ma part, je trouve que cette décision ne va vraiment pas dans le bon sens, en voulant faire des économies on va supprimer la possibilité pour certains élèves de rattraper leur retard dans les apprentissages et leurs difficultés vont forcément s’amonceler.

Imaginez un élève de CP qu’on fait passer au CE1 alors par exemple qu’il ne sait pas lire ! Qu’est-ce que ça va donner par la suite ? L’enseignant(e) du CE1 n’aura probablement pas le temps de revenir sur les connaissances non acquises (ou alors il/elle va prendre du retard dans le programme) et les élèves en difficulté vont finir par être dégoûtés d’aller en classe car leur retard scolaire va s’accroître ! C’est très grave, surtout dans les petites classes où les élèves apprennent les fondamentaux. 

Par ailleurs les professeurs ne proposaient pas des redoublements pour le plaisir ! Pourquoi ne plus prendre en compte leur opinion ? Ils sont quand même les mieux placés pour juger du niveau d’un élève !

Je ne sais pas ce que vous pensez de tout cela mais ça m’intéresse !

PS : pas d’animosité svp, je veux juste connaître vos avis et vos arguments.

4 commentaires

  1. Comme toi je crains que cette mesure nuise aux élèves en difficulté. Certes le redoublement n'est pas une méthode infaillible mais c'est quand même bien utile pour essayer de rattraper son retard surtout quand les parents n'ont pas les moyens de payer des cours particuliers à leur enfant par exemple.

  2. Je suis contre, archi contre cette mesure …. je pense que la capacité d apprentissage ne se limite pas à l âge de l enfant et que comme un passage anticipé, un redoublement peut en effet éviter à l enfant de se retrouver dans une situation d échec et de mal-etre. Et en effet les instits peuvent être de bons conseillers, ils doivent former un duo avec les parents dans le quête du bien-être de l enfant. A qui profite encore une telle décision ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *