Mon appart’ est gnominé

Je t’explique. Les gnomes sont partis hier soir rendre gagâteux papy et mamie jusqu’à demain midi inclus. On pourrait donc penser que les gnomes sont sortis de mon esprit, que je suis redevenue une nulli espiègle et insouciante. Que nenni. Je me surprends même à les entendre chouiner alors que ce n’est manifestement pas possible.

Mais comment veux-tu que j’oublie mes gnomes alors que je bute sur les maxi-briques du grand et que je fais couiner la girafe de la petite en marchant dessus ?

Comment oublier que je suis maman alors que le bac à légumes est vraiment rempli de légumes ?

Et surtout, comment oublier que je suis maman alors que c’est le bordel total depuis les chambres jusqu’au salon (précision en passant : faut vraiment pas être maniaque avec des enfants)…

Je t’explique le concept : mon gnome se prend pour un artiste. Alors il accroche des cintres un peu partout. Et pour que ça soit encore plus branchouille, juste avant de partir, il a pris soin de vider l’armoire de sa soeurette et son tiroir à bodies histoire de disséminer des fringues un peu partout. Style petit Poucet mais version 21ème siècle.

Mais quand même !

Remarque, si je marche sur ses bodies plusieurs fois par jour, y’a des chances pour qu’on croit que je me fais chier à les repasser. En plus, ça sentira bon les petons de sa chère Mummy.

Rangera, rangera pas ?

Ce billet est complètement décalé, mais comprends-moi : j’en ai ras le soutif d’attendre le Mâle qui est d’astreinte téléphonique toute la semaine et qui évidemment reçoit des appels en urgence juste aujourd’hui, juste ce soir, juste en ce moment. Life is unfair.

10 commentaires

  1. Eh ben voui, ma pauvre, ça ne va jamais comme on voudrait :-(. Y a un vieux proverbe qui dit " L'homme prévoit, Dieu rit". Rien à voir avec la religion, c'est juste pour dire….
    Courage Christelle, le Mâle va rentrer et tes boûts de chou aussi <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *