Quand l’espoir fait vivre

Hier soir, j’ai eu mon frère au téléphone, j’ai tout de suite senti qu’il n’allait pas bien, et en effet, l’idée de rompre avec sa femme, celle qu’il aime depuis maintenant 20 ans, l’a anéanti. Il a senti venir les choses mais il n’a rien fait. Lassitude quand tu nous prends.

Mon frère n’a pas une histoire facile. Un père violent et alcoolique, un beau-père peu aimant puis un second divorce. Et maintenant il se prend en pleine gueule une séparation. Sa femme l’a beaucoup aidé à tenter de maîtriser sa colère intérieure mais ça ne suffisait pas. Je suis triste et inquiète pour lui.

Je lui ai proposé de venir nous voir avec les enfants, j’espère qu’il le fera. A 42 ans il peut encore refaire sa vie, mais pour l’instant il reste accroché à l’espoir de reconquérir son épouse. Qui pourrait le lui reprocher ? Pas moi.

J’espère que les choses vont s’arranger mais je n’y crois pas. J’ai l’impression qu’un seuil a été franchi. Sa femme a annoncé sa rupture à ses parents. Mon frère adorait son beau-père et son beau-frère, c’est dur. Et moi je suis prise entre deux feux. J’apprécie sa femme, c’était comme une sœur, mais en même temps je ne peux pas ignorer le fait qu’elle fasse souffrir mon frère. J’espère qu’on ne perdra pas le contact et qu’ils sauront rester amis après la séparation…

Heureusement il y a leurs enfants, mon frère va garder la tête au-dessus de l’eau pour eux, c’est sa raison de vivre. Je t’aime frangin.

8 commentaires

  1. Belle pensée pleine d'amour pour ton frère. On ne peut pas réparer quelque chose de cassé. J'espère que ce divorce se fera dans la douceur autant qu'il puisse se faire ainsi car parfois pour des bêtises ça dérape. De tout coeur avec toi… Je connais pour y être passée avec mon frère. Avec le temps tout s'arrange même si parfois on voudrait être plus vieille d'un an… Bises

  2. Courage, le divorce ne doit pas être vu comme une fin définitive. Ils peuvent continuer à communiquer. Ce n'est pas parce que l'amour s'en va qu'il ne le retrouvera pas plus tard. Il est parfois préférable de se quitter au bon moment (malgré qu'il n'y en est jamais) que de vivre dans le mensonge à côté de quelqu'un que l'on aime plus. Ton frère a de la chance d'avoir un soutien et c'est ce qui compte ne pas traverser l'épreuve seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *