Tailler une citrouille, ce n’est pas de la tarte.

Halloween approche, et l’heure est venue de songer à décorer ton intérieur. Si déguiser les gnomes en fantôme et sorcière n’est guère compliqué, il en va autrement de tailler les citrouilles.

Faut dire que je vise peut-être un peu haut…

Legocitrouille

Angrycourge

Gerb’ouille

Enfin bref, me voilà avec mon potimarron fraîchement acheté (il n’y avait pas de citrouille au Drive), mon couteau de boucher et mes jolis couteaux en céramique pour les finitions.

J’ai aussi un marqueur noir, pour faire style. Oui car les chirurgiens esthétiques font des dessins sur la peau avant d’opérer, alors il me semble parfaitement normal de faire de même avant de mutiler mon potimarron.

Reste à choisir ce que je compte faire… Allez, restons simple, une bonne vieille tête un peu effrayante fera l’affaire.

Coupe, coupe.
Gratte, gratte.
Taille, taille.
S’éponge le front.
Coupe à nouveau.
Pleure.

La sculpture sur courge, ce n’est pas mon incroyable talent

Ok ce n’est pas DU TOUT effrayant. Drôle à la limite.
Et note pour plus tard : il faut une scie sauteuse pour vider l’intérieur.

Voyons si je m’en sors mieux en trichant un peu…

Hmmm…

Euuuh, dites les enfants, ça vous dirait un velouté de potimarron et châtaignes avec une chantilly au lard ce soir ?

PS : ceci est ma participation au mercredi gourmand d’Anne-LaureT.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *