Un 3 en 1 : le Buggy Pousseur Porteur

Lorsque votre gnome commence à se mettre debout, il est temps d’investir dans un chariot de marche (ou trotteur), qui l’aide à prendre de l’assurance tout en musclant ses petits mollets. Un peu plus tard, vous allez succomber à la tentation d’acheter un porteur : tous les gnomes en veulent un !

Alors pour éviter de faire deux achats distincts et d’encombrer votre salon par la même occasion, j’ai trouvé la solution : le Buggy Pousseur Porteur de la Fnac Eveil et Jeux, qui propose en plus une activité d’encastrement, d’où le 3 en 1.

En mode porteur

Un super achat
Ce buggy est costaud, les couleurs sont belles, le look est sympa et le passage du trotteur au porteur se fait en 5 secondes chrono. J’aime aussi les efforts de réalisme : on trouve un rétroviseur orientable, un volant qui fait vraiment tourner les roues, un levier de vitesse…

Ce que mon gnome a adoré, ce sont les 3 boutons sur le volant qui déclenchent des mélodies super entraînantes (le genre d’air qui vous trotte dans la tête pendant des heures). C’est bien simple, le buggy est devenu une discothèque ambulante : Alex appuie sur un bouton puis me prend par la main pour que l’on danse. Et une fois qu’on a commencé, impossible d’arrêter : mon gnome appuie frénétiquement sur un bouton dès que la musique est finie (avantage pour vous parents : plus besoin de wii fit).

En mode trotteur

Un petit reproche néanmoins…
En position porteur, il y a un coffre bleu, qui sert par exemple à ranger le doudou ou à jouer avec l’activité d’encastrement. Lorsque mon fils était plus jeune, il adorait ouvrir et refermer ce coffre en le claquant parfois assez fort, au risque de se coincer les doigts dedans. Il ne s’est jamais vraiment fait mal mais bon, je préfère vous mettre en garde : n’hésitez pas à scotcher le coffre si vous voyez que les doigts de votre gnome sont en danger !

Parlons prix : 
Le buggy est vendu 50 euros par la Fnac Eveil et Jeux : cliquez ici.

En conclusion :
Un excellent investissement ! Mon gnome s’en sert depuis ses 12 mois et aujourd’hui encore il s’amuse avec. Et ce n’est pas près de s’arrêter car il commence à peine à profiter du mode porteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *