Un gel à la progestérone pour empêcher les accouchements prématurés

Une étude publiée dans le journal « Ultrasound in Obstetrics & Gynecology » vient de révéler qu’une application quotidienne de Prochieve, un gel vaginal à la progestérone naturelle, réduirait significativement le nombre d’accouchements prématurés chez les femmes présentant une menace d’accouchement prématuré (map) due à un col fortement raccourci.

Près de 500 femmes ayant un col court ont ainsi reçu, soit de la progestérone en gel, soit un placebo, à utiliser quotidiennement dès le deuxième trimestre de la grossesse. Les résultats sont plutôt convaincants puisque seulement 9% des femmes ayant suivi ce traitement ont accouché avant 35 semaines d’aménorrhée, contre 60% pour celles étant sous placebo.

Mais non chéri, le gel, c’est pas sur le ventre qu’il faut le mettre

Ayant eu ce problème au cours de mes deux grossesses, autant dire que ça m’a enthousiasmée. J’espère vivement que ce gel sera prochainement mis sur le marché (une demande d’autorisation est en cours). Par contre j’ignore s’il permet de se passer d’un traitement anti-contractions (il faudra voir ça avec vos gynécologues, mesdames les mapettes).

Et pour faire réduire le nombre d’accouchements prématurés, encore faudrait-il que les gynécologues-obstétriciens pratiquent systématiquement un dépistage de map en pratiquant une écho du col autour du 6ème mois de grossesse. C’est loin d’être le cas actuellement. En même temps, on a déjà tellement d’examens médicaux à passer tout au long de la grossesse… Mais ce serait pourtant très judicieux de proposer ce dépistage à toutes les futures mamans, qui accepteraient ou non !

Qu’en penses-tu ?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *